Accueil | Nouvelles | Internationale | Une enquête Greenberg-Diario Libre octroie 49% des intentions de vote à Hipolito Mejia et 46 % à Danilo Medina

Une enquête Greenberg-Diario Libre octroie 49% des intentions de vote à Hipolito Mejia et 46 % à Danilo Medina

image

les candidats a la présidence Hipolito Mejia et Danilo Medina  continuent de se livrer une bataille très serrée à deux mois des élections et aucun des deux ne peut prétendre pouvoir gagner les élections au premier tour.

Selon le sondage conduit par Greenberg-Diario Libre, le candidat du PRD Mejia a une avance de trois points  sur son rival Medina. L’enquête indique cependant que si les élections devaient se dérouler le jour même du sondage, chacun des deux candidats obtiendrait 49% des intentions de vote sur 72% de l’électorat ayant manifesté son intention d’aller aux urnes. Les indécis représentent  1%.

L’enquête prévoit une victoire de Medina avec 50% des intentions de vote au second tour. Greenberg Quinian Rosner Research ,  une firme internationale  d’enquêtes basée à Washington D.C. a conduit et analysé l’enquête sur un échantillonnage de 1,003 potentiels électeurs  interviewés entre les 17 et 22 mars dernier. 717 personnes sont considérés comme de potentiels électeurs . La marge d’erreur est estimée entre 3.1 et 3.7 % respectivement avec une marge de confiance de 95%.

Le changement et la continuité sont les deux thèmes dominants de la campagne. Mejia a capitalisé sur le désir   des électeurs  de voir le changement.  53% des dominicains pensent que le pays s’oriente dans une mauvaise direction. En dépit du fait que 61% des dominicains soient satisfaits du travail accompli par le président au pouvoir Leonel Fernandez, il existe une forte déconvenue sur des thèmes particuliers liés aux problèmes de sécurité et à la situation  économique.

88% des dominicains – à peu près 9 sur 10 personnes- pensent que la situation des  drogues  et le narcotrafic deviennent de plus en plus critiques dans le pays. Une majorité de 87% affirment que la délinquance et le crime se sont aggravés. Les préoccupations économiques sont très fortes. La majorité des dominicains estiment que le coût de la vie a augmenté. 65% d’entre eux estiment que la situation du chômage s’est détériorée.

La raison la plus importante soulevée pour appuyer Mejia est simplement que celui-ci  apportera le changement . 20% des sondés estiment que la situation était meilleure quand Mejia était au pouvoir. Cependant le désir de changement n’est pas ressenti à tous les niveaux  . Même si beaucoup de gens ne voient pas de progrès dans le contrôle du crime et dans l’économie,  d’autres par contre relèvent des améliorations dans les domaines sociaux. 59% des dominicains voient des améliorations dans le domaine de l’éducation . 53% pensent que le secteur de la santé a progressé.

En conséquence, nombre de partisans de Danilo Medina estiment que l’une des plus importantes raisons pour l’appuyer est la nécessité de poursuivre avec l’œuvre du président Leonel Fernandez. Beaucoup d’entre eux voient  la présence de la première Dame Margarita Cedeño de Fernandez,  comme candidate à la vice présidence, comme un signal  de cette continuité.  45% des femmes qui appuient Medina trouvent la présence de Margarita Cedeño de Fernandez comme raison justifiant leur choix. ( tr. Fra/IMC/ 02/4/12) AHP