Accueil | Nouvelles | Diaspora | CHICAGO - MESSAGE DU CONSUL GÉNÉRAL À L'OCCASION DU 226ÈME ANNIVERSAIRE DE LA CÉRÉMONIE DU BOIS CAÏMAN

CHICAGO - MESSAGE DU CONSUL GÉNÉRAL À L'OCCASION DU 226ÈME ANNIVERSAIRE DE LA CÉRÉMONIE DU BOIS CAÏMAN

image

Chicago, le 18 août 2017

CGCCHI180817

 Distingués membres des organisations participantes,

Chers amis membres de la Communauté,

Dear friends,

Frè m ak sé m yo

      Je voudrais, aujourd'hui, attirer votre attention sur la grande importance de l'événement que nous commémorons aujourd'hui. Dans un monde où l'on prétend vénérer les idéaux de justice et de liberté, ce congrès de grande envergure que les livres d'histoire nous relatent sous le nom de Cérémonie du Bois Caïman ou Seremoni Bwa Kay Imam, devrait être célébré partout sans aucune réserve, et nos ancêtres glorifiés pour leur courage extraordinaire.

      L'histoire, telle que nous l'avons apprise, met beaucoup d'accent sur l'aspect religieux ou mystique de ce puissant rassemblement que nous avons appris, sans poser de questions, à appeler ''Cérémonie du Bois Caïman''. Aujourd'hui, nous savons que Boukman, le grand architecte de ce rassemblement, était musulman et qu'il avait choisi de vivre et de mourir en homme libre. Peu importe l'appellation qu'on choisit de donner à cet extraordinaire moment de notre histoire, nous devons tous en être fiers.

      Evenman istorik nap komemore jodi a ta dwe gen gwo enpòtans pou tout pèp sou tè a sitou sak toujou pran pòz yo renmen libète ak jistis yo. Si jodi a gen konfizyon sou kijan pou nou rele gwo tèt ansanm sa a ki te fèt jou ki te 14 daou 1791 la, sa pa dwe anpeche nou komemore l, sa pa dwe anpeche nou montre fyète nou paske zansèt nou yo montre lemond antye chemen libète.

      Gwo rasanbleman sa a se te yon desizyon zansèt nou yo te pran lan non limanite paske eksplwatasyon se pa yon bagay pou pèsonn aksepte lan men pèsonn. Sa ki te enpòtan lan gwo tèt ansanm sa a se te detèminasyon tout gason ak fanm vanyan ki te patisipe ladan l yo. Yo te deside pou yo te viv lib epi pou yo te defann libète a jistan yo mouri. ''Libète ou lamô'' se sa yo te chwazi kòm kri batay yo. Depi lè sa a, yo te deja lib paske pèsonn pat kapab mete chenn lesklavaj lan pye yo ankò. Aspè relijyon an ou byen aspè mistik la enpôtan anpil tou paske pa gen moun ki kapab lib tout bon sil pa gen dwa pratike tradisyon li. Zansèt nou yo te konnen si yo te aksepte repete priyè mèt esklav yo, yo tap rete lan esklavaj. Evenman nap komemore jodi a se te premye pa ki ta pral mennen lan kreyasyon premye eta nwa lan nouvo mond la.

     Today, we are commemorating the 226th anniversary of an historic meeting that my brave ancestors organized in the name of universal freedom. Bwa Kayiman or Bwa Kay Imam is the symbol of a brave resistance against the ultimate injustice of slavery. If this freedom-loving world chooses to ignore the significant congress my ancestors held on August 14, 1791, let us always commemorate it proudly.

THANK YOU ALL FOR YOUR PRESENCE! MERCI DE VOTRE PRÉSENCE!  MÈSI POU PREZANS NOU!

Lesly Condé

Consul Général