Accueil | Nouvelles | Culture | Au cœur ça fait mal, le tout premier album solo de Boulo Valcourt

Au cœur ça fait mal, le tout premier album solo de Boulo Valcourt

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Syto Cavé , Boulo et Jocel Alméus photo par le nouvelliste

Vente-Signature | Karibe

Boulo Valcourt, l’artiste aux multiples talents dont l’empreinte est sur plusieurs enregistrements de musique, signera pour la première fois de sa vie un album solo. 

Le mardi 27 décembre 2016, il sera à Asu Rooftop Lounge au Karibe, Juvénat, à partir de 6 hrs p.m. pour signer Au cœur ça fait mal / Kè mwen fè m mal. Dix morceaux composent ce CD. Boulo et ses amis : Fabrice Rouzier, Lionel Benjamin, Jean Jean Roosevelt, Darline Desca, Syto Cavé, Tamara Suffren, Rutschelle Guillaume, Wooly Saint-Louis Jean, joueront dans les hauteurs de Juvénat pour célébrer ce nouveau-né. 

« Kè mwen fè m mal» est du pur Boulo. Durant toute ma vie, j’ai collaboré avec plusieurs artistes. Mais quand j’ai rencontré Kendy Vérilus et Rebecca Dirksen, je me suis embarqué dans cette aventure qu’ils m’ont proposée : faire du Boulo », déclare, le sourire en coin, Boulo Valcourt, enchanté d’avoir travaillé avec l’ethnomusicologue américaine Rebecca Dirksen, pianiste classique qui s’est illustrée en 2014 aux côtés de Micheline Laudun Denis dans « Les héritages oubliés revisités », un concert pour deux pianos à l'occasion du 35e anniversaire de la Banque de la République d’Haïti.Notons au passage que la touche pianistique de Dirksen ne figure pas sur cet album.

Le fruit d'une collaboration cette fois, elle n’a pas eu besoin de dépoussiérer le répertoire de la musique classique haïtienne. L’ethnomusicologue s’est penchée sur du vivant : un artiste de carrière qui exploite plusieurs rythmes : konpa, congo, rabòday, rara, ibo, méringue, rasin, chansonnette française, harmonies américaines, notamment le jazz ; les harmonies brésiliennes dont la bossa nova.

Cet opus, fruit d’une étroite collaboration entre Syto Cavé, Jocel Alméus et Boulo, recèle des pépites qui font honneur à l’artiste.« Si un jour, chérie, tu décides de partir, Ne pense pas que je vais mourir Sache que je souffrirai, que je pleurerai Mais je continuerai à vivre ma vie. Qu’entre toi et moi, jamais rien ne changerait » (Si w ale 5’11) Et un autre morceau de l’album :« Si vous la rencontrez, dites-lui que je souffre.

Si vous la rencontrez, dites-lui que je veux mourir,Dites-lui que je verse une rivière de larmes pour elle Chaque jour, chaque nuit, c’est à elle que je pense\r\nLa souffrance finira par me déchirer en deux Priez-la de venir me rejoindre » (Au cœur ça fait mal 5’31) Boulo Valcourt, cet artiste qui puise dans le fonds patrimonial haïtien pour chanter nos traditions, a fêté ses soixante-dix ans cette année. Ce natif du Cap-Haïtien, né en 1946, a cinquante ans de carrière derrière lui. L’homme soucieux de travail en collectif a voulu frapper fort. Pour les paroles, il a fait appel à Syto Cavé et à Jean-Marie Dominique. Dans le rayon harmonie : Boulo Valcourt (Guitare et voix). Pour le chœur : Michaëlle Delphin, Évangéline, Jeff Isma, Wilckenson Théodore et Low Gentlemen. Pour jouer à la fois le saxophone soprano, alto, ténor, et baryton : le multi-instrumentiste franco-tunisien Yacine Boularès ; ce musicien est très convoité sur la scène internationale. Au keyboard : le claviériste du Tabou Combo, l’ingénieur et propriétaire de Final Mix Studio, Jocel Alméus. À la section basse : Bobby Raymond et Rigaud Simon. À la batterie : Shedly Abraham et John Peterson Jean Tulien, alias Ti Batè. Et à la percussion : Clifford Sylvain. 

Cet opus a été enregistré à la fois à Final Mix Studio à New York et à studio Boulo Valcourt à Port-au-Prince. Arrangé et orchestré par Boulo Valcourt et Jocel Alméus, le cd est une production de Manoumba Records. « Cet album, c’est deux ans de travail en Haïti et aux États-Unis. Kendy Vérilus et Rebecca Dirksen m’ont permis de travailler avec des musiciens exceptionnels qui ont mis en valeur ce cd », dit Boulo qui a roulé sa bosse dans le Caribbean sextet, Haitiando, les Copains et semé sur son passage des succès : La pèsonn, Kòk gagè, Chache yon frèt pou kale dada w, Lagonav. Quel mélomane haïtien ne fredonne pas une chanson de Boulo ? 

Source le nouvelliste

 



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0