Accueil | Nouvelles | Culture | Brother’s Posse et sa sexy pentad

Brother’s Posse et sa sexy pentad

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Don Kato

UNE « Sexy pentad » n’a même pas une semaine sur la bande f.m. et sur Internet qu'elle est déjà l’une des méringues à avoir suscité le plus de commentaires. Selon Don Kato, elle n’est point une métaphore pour désigner le physique du 58e président de la République comme beaucoup d’internautes voudraient le croire. C’est un système d’oppression latent que l’artiste dit voir venir, qu’il dénonce dans cette méringue.

“Sexy pentad”, c’est sans nul doute l’un des slogans les plus populaires de la période carnavalesque de l'année 2017. Impensable pour le titre de la méringue 2017 du groupe Brother’s Posse quand on sait que cette dernière n’a été lancée que la semaine dernière.

C’est l’un des slogans à avoir suscité le plus de commentaires sur les réseaux sociaux. D’aucuns l’assimilent à une métaphore de la bande à Don Kato pour désigner le physique supposé maigrichon de Jovenel Moïse. Une attaque « ad hominem » contre le nouveau locataire du Palais national que le sénateur Antonio Chéramy rejette d’un revers de main. « Des gens vont jusqu’à déterrer des photos de moi très maigrichon dans « I love you Anne pour essayer de disqualifier mes propos. Je n’entends point dénigrer Jovenel Moïse sous ce vocable», précise le sénateur de l’Ouest.

Tel qu’il l’explique, il rappelle que la pintade est le symbole du macoutisme. Pour la gouverne des moins de 30 ans, ce sont des sbires à la solde du régime des Duvalier (François et Baby Doc) qui restent tristement célèbres pour leurs exactions sur la population. Don Kato, soudainement triste, nous apprend que son père est sorti un jour pour ne jamais revenir tandis qu’il avait cinq ans. C’est le sort qu'on réservait à tant d’hommes et de femmes qu’on soupçonnait de la moindre opposition au régime. 

L’artiste, qui se présente comme un fin observateur de l’évolution de la société, dit percevoir ces derniers temps des signes avant-coureurs du retour d’un système oppressant dans notre pays. « Ils ne sont pas à l’aise avec la presse, comme sous Duvalier. En plus, quiconque ne partage pas leur opinion est passible de menaces », note Kato. Sexy a le sens de « progressif » dans son texte. Tel un athlète se sculptant l’abdomen, le système latent qu’il dénonce progresse, selon lui, sans que le grand public ne s’en rende compte.

Sans vouloir suppléer nos confrères de la section « national » du Nouvelliste, on a demandé à l’artiste s’il ne pouvait pas se contenter de sa position de sénateur du plus important département du pays pour agir contre ce qu’il dénonce. « En tant que sénateur, dit-il, il n’est pas évident de faire valoir ses avis si l’on ne dispose pas de la majorité au Parlement. D’autant plus que, moi, personnellement, je reste attaché à mes convictions de défendre la masse populaire dont je suis issu. Ce n'est pas un jeu d’enfant de faire voter des lois en la faveur de cette dernière si les autres n’y souscrivent pas ». Par conséquent,. devant autant de barrières érigées, il n’y a que la musique comme repère pour l’artiste qui veut faire valoir son opinion. Les « pentad mawon », ce sont ceux qui héritent de cette idéologie et qui peinent à s’en défaire, parfois malgré eux.

Autre volaille citée dans « sexy pentad », le coq. Dans une partie où l’on lit « Mwen wè kòk tounen pentad, mwen wè pentad tounen kòk ». Après le soulèvement qui a décapité le régime «pentad», un autre se revendiquant de la gauche, avec le coq comme emblème, s’est propulsé au-devant de la scène.  Malheureusement, selon ses dires, bien des hommes sous cette bannière ont repris presque totalement ce qu’ils reprochaient au régime précédent.

Il y a une strophe dans laquelle il est question de «Bwa Kayiman». L’évocation de ce haut-lieu très important dans la lutte de nos ancêtres contre l’esclavage est pour le chanteur « roots » une façon de réveiller les consciences endormies. Il dénonce aussi la démission de l’église dans notre société. « Jadis, elle était active dans la lutte contre l’oppression. Aujourd’hui, elle nous endormit avec des promesses de bonheur dans le ciel tandis que les maladies font des ravages, les gens vivent dans la rue, survivent au quotidien », note-t-il.

La composition de texte au sein de Brother’s Posse ne tient pas d’une simple juxtaposition de vers, selon son principal lead. L’inspiration lui vient en général après la fête des Rois. Ce qui lui est offert par sa muse est soumis à son manager, à des amis et sympathisants pour lecture et ajout. « Au fil des années, vous constatez qu’on maintient ce cachet « roots ». Nos textes doivent avoir un sens pour l’actualité. Voilà pourquoi nos méringues accrochent toujours et suscitent de la controverse », confie le compositeur.

Pour le sénateur, la question à quel carnaval il participera  ne se pose même pas. « Je serai au carnaval de Port-au-Prince mais je ne vois aucun problème à ce qu’on organise le carnaval national au Cayes. Je garde un si bon souvenir de mon expérience en 2011», déclare le chanteur qui s’est absenté du béton ces quatre dernières années. Il baptise son troisième jour « jamè dodo ». Il prévient que son char rentrera du parcours le mercredi des cendres à midi, question de rattraper le temps perdu. 

Le clip ira dans le sens de la musique. On ne mimera pas littéralement les propos mais même sans volume, quiconque comprendra de quoi on parle avec les images.

Au grand public, Kato lui suggère d’être sur ses gardes pour détecter au loin les « sexy pentad », les « pentad » mawon », les coqs qui se changent en "pentad".  Pour clore la conversation avec le sénateur, nous a livré que son idéal de société, c’est l’union conforme à notre devise, la nécessité d’un projet et d’une vision unique pour notre destin de peuple. 

Chancy Victorin source Ticket 


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00