Accueil | Nouvelles | Culture | Carnaval des Fleurs 2013 Les groupes musicaux s'activent

Carnaval des Fleurs 2013 Les groupes musicaux s'activent

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Ils sont treize sur la liste officielle sortie le mardi 23 juillet 2013. Treize groupes musicaux qui défileront au carnaval des Fleurs cette année. En majorité des ténors reconduits et quelques habitués du carnaval national, à l'exception de Ti Landeng, une nouvelle tête dans la cour des grands. À 72 heures du déroulement de cet événement populaire qui depuis un an recouvre sa tradition, le Champ de Mars revit ses beaux jours. Le carnaval, comme à l'accoutumée, annonce la couleur et la gaieté pour les 28, 29 et 30 juillet prochains. Les participants font le point.

Djakout #1 (Shabba)
Le public a toujours envie de savoir si on est prêt ou pas en période carnavalesque. Eh bien, je le dis encore une fois : nou pare depi lè nou te fin desann cha a twazyèm jou gra kanaval Okap la ! En passant, ce n'est pas un secret, tout le monde sait qu'on a battu T-Vice la dernière fois. C'est pourquoi Roberto a pris la peine de faire un remix plus décevable que sa meringue. Une vraie honte. Nous, les musiciens de Djakout #1, nous n'avons pas besoin de quoi ce soit d'autre pour rivaliser. On a l'habitude de le faire et on va le refaire bientôt, sans remix. Nou pral fè l wont devan Digicel !
T-Vice (Roberto)
Sur demande du comité carnavalesque, on a jugé bon de sortir un remix pour donner plus d'ampleur à cette activité relancée par le gouvernement. Effectivement, on a sorti le remix de « Lage Bonm nan » mardi soir. Et j'avoue que je suis très satisfait de l'impact. Des fans inconditionnels connaissent déjà par coeur les paroles. Du point de vue polémique, nous sommes plus motivés que jamais. On se demande si Djakout sera à la hauteur. Parce que ces temps-ci, je n'ai aucune nouvelle de ce que le groupe fait à l'échelle internationale. Sincèrement, je me tromperais sur l'existence de Djakout si je n'étais pas rentré pour le carnaval. D'autant plus qu'à chaque fois que je reçois de leurs nouvelles, c'est pour des circonstances honteuses : swa yo peye yo, yo pa vin jwe ; oubyen plede vòlè lajan pwomotè ! En tout cas, pour T-Vice ça va à merveille. Il n'y a pas longtemps, on a passé sept jours à performer sur Oasis of The Sea. Donc, on revient avec force et détermination pour rappeler aux musiciens de Djakout #1 que la polémique se fait en tout temps. Pas seulement en période carnavalesque. Sinon je ne les considère plus comme des adversaires dignes de nous rivaliser. M ap di Shabba se Pòtoprens m pral kale l. La, mwen se mèt beton !

Rockfam (Pikan)
Pour le moment on peut affirmer qu'on est prêt à 80%. On a déjà fait plusieurs jours de répétition et il est prévu que la dernière séance se tienne vendredi sur le char pour tester le son et tout le reste. Comme bon nombre de participants on a un remix live. Mais on est toujours indécis, on ne sait pas si on doit le sortir ou le garder pour les jours gras. Je suis fier de ce qu'est devenu Rockfam. Le groupe ne peut se reprocher de rien. Au Cap on a défilé sans problème au milieu de Djakout #1 et T-Vice. Et on a bel et bien gagné le pari devant l'adversaire. D'après le slogan, « nou te kale yo ». Seulement pour cette fois, on va essayer de bien gérer le timing et de faire l'essentiel, comme on l'a fait en 2009 en remportant le prix de Révélation de l'année.
Barikad (Fred Hype)
Nous finalisons ce qu'on peut appeler dans le langage courant un remix. Mais en effet il s'agit tout simplement de l'ajout de nouvelles touches techniques à la méringue « Tòf » rebaptisée « Pi Tòf » pour le carnaval des Fleurs. En somme, cela nous a coûté une journée pour rendre la méringue « Tòf » plus entraînante, plus rythmée avec des solos de guitare live et des breaks plus solides. Par exemple, les fans pourront vite reconnaître la voix de Tony Mix qui déraisonne en arrière-plan et découvrir d'autres changements dans la méringue. Avec le même enthousiasme, nous autres de BC sommes prêts pour cette grande manifestation culturelle. Le remix sort mercredi soir, au plus tard jeudi au cours de la journée.
Carimi (Fito Farinen, manager)
Les musiciens de Carimi sont en tournée aux Antilles. Étant manager, je suis rentré en Haïti avant eux pour veiller à ce que tout soit fait dans les délais. Mais d'ici demain ils seront tous là. Actuellement, je supervise l'ensemble des travaux et nous avançons avec les préparatifs. Le char est sensé prêt, la sonorisation également. Ce n'est pas une excuse puisque ce n'est pas exigé, mais pour le carnaval des Fleurs, nous ne sommes pas retournés en studio en vue remixer « Chimano Manay » ou préparer une nouvelle méringue. Mais par priorité on y a été pour finaliser notre prochain album qui sortira tout de suite après l'été. Entre autres, la transition du compas au rythme carnavalesque n'est pas facile pour le groupe. Toutefois on a fait de notre mieux. On a passé deux  semaines à répéter et à essayer de nouveaux grooves pour assurer l'animation. Ensuite on planifie tout à la perfection pour qu'on ne soit pas victime de panne de génératrice ou d'essence comme l'année dernière au carnaval des Fleurs et au carnaval des Cayes. 
Anbyans (Alphonse Patrick Duret, maestro)
Depuis mardi, Oky Jems a commencé la distribution de notre meéringue remixée dans les stations de radio de Port-au-Prince. Il est clair que nous avons fait un très bon parcours lors du carnaval national au Cap, cependant nous sommes conscients que ce n'est pas la même occasion qui se présente avec un Champ de Mars beaucoup plus grand que toutes les rues du Cap réunies et un public plus exigeant. Donc, l'enjeu sera de taille. En plus, nous n'avons plus avec nous la compagnie dominicaine qui assurait la sonorisation avec la réduction du budget. En conséquence, nous sommes obligés de faire avec les moyens du bord. A cet effet, DJ Fanfan est celui qui assurera la sonorisation. Après quoi, nous n'attendons que le premier jour pour expérimenter le parcours et délivrer l'animation tant attendue à la capitale.  
T-Micky  (Sandro)
Nous sommes à notre deuxième participation au carnaval des Fleurs. Pourtant nous nous sentons déjà vieux. L'année dernière nous avons fait un bon parcours. Un parcours mémorable. Donc, nous travaillons assidûment cette année pour offrir une meilleure prestation. Nous avons remixé notre meringue qui est en rotation sur toutes les stations de radio de la capitale depuis le début de la semaine. Côté sonorisation, Toto Beat va s'en occuper, comme ça l'a toujours été durant les deux ans d'existence de T-Micky. Je jouerai les premiers rôles dans l'animation aux côtés des artistes invités comme Olivier Martelly et Roody. T-Micky lance un appel à la paix à tous les participants au Champ de Mars pour le carnaval des Fleurs.  
Septentrional (Arthur François, keyboardiste)
Notre dernière participation au carnaval national à Port-au-Prince remonte en 2002. Pourtant chaque année nous investissons les rues du Cap durant la période carnavalesque. A présent, le carnaval des Fleurs est une bonne occasion pour revivre cette expérience. Dans cette perspective, on a renforcé le staff avec le recrutement des nouveaux chanteurs, parce qu'on ne saurait changer une équipe qui gagne ! En termes de sonorisation, on a doublé la quantité des matériels pour faire face aux exigences du moment. La composition musicale reste la même, sinon qu'on a fait des ajustements, créé de nouvelles animations et proposé de nouveaux slogans pour avoir d'autres recours sur parcours. Par dessus tout, on sait que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Personnellement, je pense que le carnaval national qu'on a remporté au Cap avait plus d'envergure  que le carnaval des Fleurs auquel on s'apprête à participer. Donc, nous ne sommes pas du tout intimidés. On compte sur le soutien des fans de Septen pour fêter et prolonger la célébration de nos soixante-cinq ans. 
Kreyòl La (Ton Jeff, manager)
Je ne sais trop quoi dire de Kreyòl La au sujet du carnaval des Fleurs. Sinon que la somme allouée aux budgets des groupes participants est minime. Insuffisante pour répondre à nos besoins. Sur le char, l'espace publicitaire que nous ont laissé les responsables du carnaval ne pourra pas faire la différence. Le montant qu'on a reçu du gouvernement peut seulement couvrir quelques petites dépenses. Les musiciens du groupe ne peuvent s'attendre à quoi que ce soit, même pas un centime de rémunération. Si on participe à l'événement, c'est en faveur des fans de Kreyòl La. On a cherché des sponsors un peu partout, mais sans succès. Puisqu'on s'est engagé dans le contrat que l'on a signé, on ne peut plus faire marche arrière. Depuis deux semaines Kreyòl La est en répétition. Sachant que l'année dernière la compétition a été ouverte officiellement avec Carimi, on se doit de redoubler d'efforts. En studio on a réadapté « Mimi ap bwè le lèt » avec de nouveaux grooves. Toutefois, on n'envisage pas de diffuser le remix sur les ondes. Le rendez-vous est sur le parcours.

Propos recueillis par Dimitry Nader Orisma et Dorinsky Billy Ménager

Source: Ticket Magazine



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
2.00