Accueil | Nouvelles | Culture | Février : mois de célébration de l’Akademi Kreyòl Ayisyen

Février : mois de célébration de l’Akademi Kreyòl Ayisyen

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

« Lang nou se motè devlòpman nou. An nou pote kole pou nou pwodui nan lang nou », le thème choisi pour célébrer pendant tout le mois de février la langue maternelle. Au cours d’une cérémonie de lancement le 1er février, le président de l’Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA), Pauris Jean-Baptiste, a lancé un message aux dirigeants haïtiens, à Turgeau, dans les locaux de l’AKA, en présence de plusieurs académiciens et d’élèves de différentes écoles de la capitale. 

« Tanpri mezanmi ! Prezidan, Senatè, Depite, Premye minis, Minis, Majistra, Kazèk, Azèk : dyaloge, pale, ekri pou tout Ayisyen nèt ka konprann nou. Kominike avèk nou nan lang nou», a imploré l'académicien. 

Le président de l’AKA a fait remarquer que tout le mois de février est consacré à la célébration du créole, notre langue maternelle. Pour répandre le mouvement dans tout le pays, la caravane de l’AKA sillonnera plusieurs villes du pays : Gonaïves, Port-de-Paix, Corail, Jérémie entre autres, afin de sensibiliser la population à l’importance de la langue maternelle dans le développement d’un pays.

Cette caravane prendra fin le 21 février, Journée internationale de la langue maternelle, sur la place publique de Jérémie au cours d’un « koudjay kiltirel ». 

 L'académicien  a encouragé les autres institutions du pays à organiser des conférences, débats, expositions de produits locaux, expositions d’outils didactiques ou autres matériels sur la langue créole en vue de valoriser la langue vernaculaire. « Bay lang kreyòl la plas li , a-t-il lancé à haute voix.

Ce discours, sans nul doute, est une vraie plaidoirie auprès des dirigeants du pays en vue d’intégrer le créole dans les grandes décisions du pays. La mention de la Constitution de 1987 amendée non disponible en créole, un rappel envers les parlementaires à prendre les dispositions nécessaires pour écrire la loi dans les deux langues du pays.

« Mesyedam, Palmantè, pran tout dispozisyon nou pou Manman-Lwa peyi a parèt nan tou de lang peyi a. Se dekwa pou okenn moun pa inyore Lalwa », a-t-il souligné. 

« Lang nou se nou. Debloke lang nou pou debloke chimen devlòpman nou. Devlòpman total yon pèp pa posib nan mete lang matènèl li aleka. Tout done lasyans rekonèt sa»,  a-t-il dit.  

Le 21 février  est la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme.

Meem Shoomeatove Vincent source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0