Accueil | Nouvelles | Culture | Faute d’organisation, le défilé artistique des Cayes perd de sa magie

Faute d’organisation, le défilé artistique des Cayes perd de sa magie

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Ecole de danse dans une choregraphie à la rue Nicolas Geffrard

Ce lundi 27 février marquait le deuxième jour gras du carnaval national qui a lieu aux Cayes cette année. Une belle fête qui a drainé des milliers de personnes et  qui s’est terminée vers 4 heures du matin. Mais qu’y avait-il à voir véritablement au défilé artistique qui a précédé le passage très attendu des chars musicaux ?

Pour ce deuxième jour gras, enthousiastes et déterminés à être aux premières loges pour assister au défilé artistique du carnaval national, nous sommes arrivés tôt au boulevard des Quatre chemins. Comme on ne connait pas d’avance l’heure à laquelle les festivités sont lancées, autant s’y rendre tôt pour ne rien rater. Même en début d’après-midi, les abords de l’axe délimité pour le parcours sont carrément difficiles d’accès. Voitures, taxi-motos, petits marchands et passants contribuent au désordre et rendent la circulation infernale. Il faut marcher pour arriver jusqu’au parcours. Ce faisant, nous passions, étonnés, sur ces quelques stands, seulement peints en blanc. Le comité du carnaval national avait prévu d’en construire 115. Ils n’ont visiblement pas trouvé preneurs, ces éléphants blancs ! Dommage.

Il est quatre heures, quelques dizaines de carnavaliers sont déjà présents pour le début des festivités. On a droit à  de la musique, de la danse en majorité. La fanfare du Palais national, des bandes à pied et des chorégraphies de plusieurs écoles de danse. C’est intéressant de voir que diverses tranches d’âge sont représentées. Enfants, jeunes et moins jeunes participent au défilé, dansant, chantant et prenant visiblement plaisir à ce qu’ils font. Des personnes handicapées aussi.

Encore une fois, le déficit de communication est patent. La logistique, quant à elle, était quasi-absente. Aucun cordon de sécurité pour séparer la foule des artistes. On a du mal à voir qui est acteur, qui est spectateur. De temps à autre, des voitures, dont certaines roulant à contresens du parcours, obligent les gens à s’entasser d’un côté. Trop proches les unes des autres, et souvent non identifiées, bandes à pied et troupes de danse défilent. Mais ceci nuit gravement à la qualité du spectacle qu’elles tentent de donner. Car certains ont fait des efforts remarquables pour offrir de belles prestations qui ont amusé ceux qui avaient la chance d’y assister. De beaux costumes, des morceaux de musique populaire, des chorégraphies bien préparées. Le théâtre national, Gwo Zouzoun par exemple. A l’évidence, ce n’est pas le talent qui a le plus manqué. Mais l’organisation.

Par moments, ce qu’on avait sous les yeux était un spectacle à la limite du désolant, tellement l’organisation laissait à désirer. Aucune magie ! Beaucoup de cacophonie. Rien qui puisse vraiment épater les participants. Pas étonnant que ces artistes aient fait leur show devant des stands quasiment vides et des spectateurs passifs. Doit-on aussi souligner que le président de la République, Jovenel Moïse, la première dame et beaucoup d’officiels sont arrivés bien après cette partie ô combien importante du carnaval ?

Grande et belle fenêtre sur notre culture, le défilé artistique est a repenser, revoir et corriger si on veut utiliser le carnaval comme un outil susceptible d’attirer les touristes et aussi les investissements. Un défilé plus organisé dans le futur, avec les crédits pour chaque artisan, chaque artiste, chaque designer, chaque personne qui y a contribué, est-ce trop demander ? À quelques heures du troisième jour, un peu plus de logistique, est-ce la mer à boire ?

Winnie Gabriel Duvil - source Ticket Magazine



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0