Google+
Accueil | Nouvelles | Culture | Haïti : Neuvième édition du festival quatre chemins, le grand rendez-vous du théâtre est lancé

Haïti : Neuvième édition du festival quatre chemins, le grand rendez-vous du théâtre est lancé

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Acteurs, actrices, metteurs en scène, techniciens, costumiers, chanteurs et musiciens sont prêts pour quatorze jours de festivités autour du théâtre, la nouvelle édition du festival quatre chemins ayant été lancée le 22 novembre.

En 2012, le festival, connu comme la plus grande fête du théâtre en Haïti, se déroule du 26 novembre au 9 décembre. Dans l’agenda offert, plus d’une dizaine de spectacles, dont trois destinés particulièrement à un jeune public.

« Les répétitions n’ont été ni trop faciles ni trop difficiles. Au début on a eu un problème d’espace. Parce qu’on sait que pour qu’un artiste répète dans un espace il faut que les conditions se prêtent à la concentration. Mais, après, ça a marché », explique l’actrice Ginitte Popotte, pour qui les répétitions ne s’arrêtent pas.

Elle doit participer aux cotés deux autres acteurs à l’adaptation du texte de la Réunionnaise Halima Grimal, « Vingt et un points de suture ». Les représentations sont prévues les 4 et 5 décembre.

« Les nouvelles ne traduisent pas la réalité haïtienne mais chacune est une histoire que nous essayons d’adapter à notre réalité », indique Ginitte Popotte parlant du texte de Halima Grimal.

  Pour l’assistant metteur en scène, Nélio Joseph, représentant la compagnie Foudizè théâtre, la situation n’est pas différente. Son groupe interprétera « La fuite », un texte de Gao Xiangjian, Chinois d’origine, et prix Nobel de Littérature. Une première, selon Joseph, car la troupe Foudizè n’avait jusqu’ici interprété que des textes d’écrivains haïtiens et en créole.

« Mais c’est encore la même logique, celle d’interpréter des textes qui nous apportent notre réalité, qui nous parlent », rassure t-il. Pour lui, dans La Fuite, Gao Xiangjian « apporte un peu de la réalité haïtienne », en racontant l’histoire de trois personnes forcées de partager un espace devenu pour elles un abri après avoir échappé à la mort. De leur cohabitation nait des conflits à surmonter.

Foudizè sera en représentation les 30 novembre et 1er décembre.

Par ailleurs, le Festival quatre chemins, ce sera encore, pour cette 9e édition du théâtre de rue et des lectures scéniques, des marionnettes géantes et puis la formidable parade, coup d’envoi des activités, prévue le lundi 26 novembre prochain.

La Fondation Connaissance et Liberté (en Créole, Fondasyon konesans ak libète/Fokal), de concert avec l’Institut Français d’Haïti, les principaux organisateurs, accueilleront la visite de Marie Agnès Sevestre, directrice du festival de francophonie en Limousin, qui viendra au festival dans le but de prendre contact en direct avec la création artistique haïtienne. Alter Presse

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
2.00