Accueil | Nouvelles | Culture | Haïti, prosternez-vous devant le Rood Boy !

Haïti, prosternez-vous devant le Rood Boy !

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Roody Rood Boy est tout ce qui pouvait arriver de mieux au carnaval de Port-au-Prince. Heureusement que le comité avait vite compris qu’il leur fallait cette arme à double tranchant. Honte au comité du carnaval national qui, encore une fois, n’a pas écouté le « son lari a » pour offrir un char à l’artiste ayant la méringue la plus populaire ! En revanche, King Posse, qui a trouvé le sien sur un plateau d’argent, a offert deux jours de silence absolu aux festivaliers de la ville des Cayes. Mais passons. Ceci est un autre débat. Il y a tellement de groupes chèrement payés aux Cayes qui ne devraient être nulle part.

Quand les heures s’égrènent lentement au Champ de Mars, et qu’en vue, il n’y a qu’une longue marée humaine, la tentation de rentrer chez soi est forte. Mais à la simple idée de rater le char de Roody Rood Boy ou celui de Barikad Crew, les deux megastars du carnaval de Port-au-Prince, on se résigne à attendre. Entre papitas, prestige, fritay et rhum Barbancourt, même les plus frustrés arrivent à s’armer de patience le temps de fumer quatre Comme Il Faut « tête blanche ».

Le dimanche gras, Roody Rood Boy a étonné plus d’un en chavirant le Champ de Mars. Alors qu’il réussit sans forcer le même exploit, le deuxième jour gras, il y a lieu d’admettre qu’il n’y a aucun coup de chance dans ses performances sans faute. Sans  aucun incident, ni de problème de sonorisation, il complète tranquillement les deux jours gras, comme un habitué des lieux. Le petit garçon de Cité Militaire est désormais un vrai gagnant. Il a passé haut la main tous les tests de la société. Quand en 2008, il termine troisième finaliste de Digicel Stars, c’est une belle carrière musicale qui s’offre à lui. Mais celle-ci est boîteuse. Pour cause, on ne le voit sur la toile que pendant les périodes carnavalesques. Pendant 3 ans, ses méringues avec Olivier Martelly ne le jettent pas aux oubliettes, au contraire, ils confirment son talent et son « vibe » en ce qui a trait au carnaval.

Puis, il y a eu la mésaventure avec Rutshelle qui a mis son nom sur toutes les lèvres du pays, en bien et en mal. Ensuite, comme un grand, il se démarque du fils de l’ancien président et décide de faire cavalier seul. En 2016, il offre « Ke pwason », qui se classe rapidement parmi les 10 meilleures méringues. « Fòk tèt ou la », son album paru au début de l’été dernier, le ramène totalement sur la carte musicale. Aujourd’hui, Roody Rood Boy n’est plus l’artiste de deuxième division qui essaie de garder la tête hors de l’eau. Il est dans la cour des grands. Et il y joue très bien sa partition.

Après deux jours de prestations spectaculaires au Champ de Mars, Roody Pétuel et sa clique ne peuvent que clôturer cette première expérience par un triplé. En aurait-il été de même pour le Rood Boy aux Cayes ? Avec une méringue aussi populaire, certains estiment que oui, mais d’autres pensent que l’ordre de sortie des chars lui aurait été fatal. Mais en attendant, Pòtoprens li ye, l ap byen pase otomatik !

Gaelle C. Alexis - source Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0