Accueil | Nouvelles | Culture | L’hommage au Dr Lerebours : un après-midi de souvenirs et de célébration

L’hommage au Dr Lerebours : un après-midi de souvenirs et de célébration

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Dr. Lerebours

Un dimanche après-midi ensoleillé au début du mois d'août ! On pourrait penser que tous nos compatriotes choisiraient d'aller à la plage ou à un pique-nique. Eh bien non! En effet plus d'une centaine ont préféré passer le dimanche après-midi du 9 août au Queens Museum of Art. L'occasion en valait la peine puisqu'on y rendait hommage au Dr. Michel Philippe Lerebours, historien de l'art et éducateur de grande renommée. 

Ce fut un après-midi d'art, de souvenirs et de célébration.

L'hommage a commencé par un concert du jeune pianiste  Gamar Josama. Il a enchanté le public avec plusieurs morceaux dont la "Polonaise Héroïque" de Chopin, un chef-d’œuvre qui exige des compétences exceptionnelles et une grande virtuosité.

Paul Corbanese, président de la Fondation Culturelle Toussaint Louverture, nous a rappelé que le Dr Lerebours a mené un combat important pour la préservation de notre patrimoine et la reconnaissance du rôle crucial des artistes dans notre société. Après le tremblement de terre de 2010 qui avait endommagé le Musée d’Art Haïtien du Collège St. Pierre dont il est le directeur, Dr Lerebours réfléchissait sur les moyens de le remettre en fonction.  C’est à partir de ces réflexions, et le constat que les promesses données ne seraient pas tenues, que la fondation décida avec lui d’établir un soutien actif au musée.
Éric Girauld, artiste impressionniste haïtien, nous a rappelé que Dr Lerebours est «  un cultivateur de la pensée et de l’esprit. cultivateur qui a beaucoup dépensé, qui a bêché, fouillé, transpiré afin de polir sa formation intellectuelle. »Le_Public_606801687.jpg

Ancienne étudiante à l’ENARTS, Magaly Dosmas a charmé l’auditoire avec ses souvenirs. Elle nous a appris que Dr Lerebours était un professeur dévoué qui ne lésinait pas sur son temps et sur son soutien aux étudiants. Il était aussi comme un père pour eux, s’inquiétant de leur bien-être et de leur avenir.
 « C’est dans ces  moments de communion fraternelle et communautaire »,  nous a ensuite proclamé le docteur en lettres Frantz Leconte, « que l’on sacre et consacre ceux dont nous respectons l’enseignement, les qualités, les services, les efforts et un dévouement quasi-total ».

Legrace Benson, une américaine experte en art haïtien, nous a raconté comment Dr Lerebours a été un guide pour elle dans sa compréhension de l’art haïtien. « Il faut reconnaître que l’érudition de Michel-Philippe Lerebours » a-t-elle dit, « est un acte d'amour pour Haïti et sa culture – c’est une forme de patriotisme digne d’une profonde appréciation».
Une plaque commémorative a été ensuite présentée avec chaleur par Julien Jumelle. On pouvait y lire : « A l'humaniste Dr. Michel Philippe Lerebours en reconnaissance de son œuvre et de sa contribution exceptionnelle à la culture haïtienne ».  Dr Lerebours a remercié avec beaucoup d'émotion les organisateurs de l'événement et ses professeurs, dont Mr Pradel Pompilus, qui l'avait orienté vers l'étude de l'histoire de l'art.  Il a aussi mentionné son bonheur d'avoir des membres de sa famille dans l'assemblée dont sa fille, sa sœur et plusieurs de ses petits-enfants.
On a noté la présence de Fritz Racine et de sa femme, venus spécialement de Washington pour l'occasion. C'est Mr. Racine qui a eu le mot de la fin, fortement applaudi, avec la suggestion que le Musée d'Art Haïtien devrait être rebaptisé Musée d'Art Haïtien du Dr. Lerebours.

Harold_Gaspard_852366254.jpgC'est justement du Musée d'Art Haïtien dont il s'agissait au cours de la première partie de l'événement où l’architecte Joseph Harold Gaspard a fait une présentation approfondie de la situation actuelle.  Il a rappelé que la première phase des réparations, complétée en 2014, avait permis de renforcer le dépôt et donc de protéger les centaines d’œuvres d’art appartenant au musée. 
La deuxième phase, en cours actuellement, est plus complexe et attaque les réparations sur plusieurs fronts.  La salle d’exposition, la boutique, et la salle d’attente ont été rénovées ; les toilettes ont été refaites. Plus critique, la toiture, qui n’écoulait pas l’eau de pluie, est en cours de réparation.  Les colonnes ont été renforcées avec des structures métalliques afin de répondre aux normes antisismiques.
Mr Gaspard a aussi signalé qu’il fallait tenir compte des conditions actuelles du pays.  Par exemple, un réservoir pour recueillir l’eau est en cours de construction, le musée ne pouvant fonctionner sans eau et les services publics étant incapable d’en assurer un approvisionnement continu dans la zone.  Un autre problème dont il faut tenir compte est la chute libre de la gourde d’où, par exemple, la décision d’acheter à l’avance des matériaux tels que le ciment.

Il faudra encore beaucoup d'efforts et d'argent. Les dépenses imprévues, telle que la construction du réservoir, ralentissent les travaux et en augmente le coût.  Malheureusement, jusqu’à présent le musée n’a pas bénéficié du soutien des autorités publiques ni du soutien d’organisations internationales pour sa reconstruction, ceci malgré son rôle primordial dans la préservation du patrimoine national.  A ce jour, le support est surtout venu du secteur privé et des milieux artistiques. C’est ce dernier qui permet au comité directeur du musée de planifier une exposition/vente qui devrait avoir lieu dans les mois qui viennent.
De son côté, la Toussaint Louverture Cultural Foundation, organisation à but non-lucratif,  continue son travail d’éducation et de levée de fonds. A cette date, la fondation a pu rassembler près de 50.000,00 dollars qui ont été versé directement au compte bancaire du musée pour sa reconstruction.  Chacun peut aider en faisant une donation ou en achetant une peinture de la collection "Save A Museum".  Il est à noter que toutes les œuvres d'art de la collection sont des dons d'artistes et de collectionneurs.

(917) 499-3638 www.ToussaintLouvertureFoundation.org



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0