-->
Accueil | Nouvelles | Culture | La formation musicale « Klass » peut-elle ralentir Zenglen dans sa course?

La formation musicale « Klass » peut-elle ralentir Zenglen dans sa course?

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Le Groupe Klass

L’industrie musicale haïtienne semble sortir de son état de siège. La période de vache maigre touche à sa fin pour les groupes Zenglen et Klass. C’est la vache qui rit aujourd’hui. Tout ceci confirme bien que la créativité est la clef du succès d’un artiste ou d’un groupe d’artistes. Je ne peux ni affirmer ni infirmer que le groupe Klass peut ralentir Zenglen dans sa course, sans faire la tare (placer dans un plateau de la balance de quoi équilibrer exactement ce qui se trouve dans l'autre plateau). Le faire serait comme bousculer le temps et aller trop vite en besogne. Cependant, je peux dire que Klass a fait ressentir sa présence, en produisant un album que le public compare déjà à celui du groupe Zenglen. Une analyse approfondie de la situation permettra de mieux évaluer ces deux groupes et de comprendre l’impact que crée leur présence dans l’industrie musicale haïtienne aujourd’hui.

L’industrie musicale haïtienne à l’heure des braves

On est unanime à reconnaitre que le CD « Rezilta » de la formation Zenglen a hissé très, très haut la barre de la compétition musicale. Les musiciens des autres groupes musicaux en parlent beaucoup. Après la sortie de cet album, l’on se demandait si le groupe Zenglen allait être seul sur la piste. Il n’existait lors aucun compétiteur sur la scène puisque Klass, Disip, Nu Look, Djakout # 1, T-Vice et les autres ne laissaient aucune impression d’être prêts. Je sais que certains groupes allaient sortir leur album au même moment que Zenglen, qui pourtant les a devancés. Pour plus d’un, « Rezilta » représente le Magnum Opus du Zenglen c'est-à-dire le meilleur disque produit dans toute l’histoire de cette formation musicale, un chef-d’œuvre (a masterpiece).

Remarquant l’intensité de la chaleur qui se dégageait et se dégage encore de « Rezilta », et considérant l’album de Klass, certaines formations musicales ont dû rebrousser chemin et retourner en studio. Quelle heure est-il ?  Il est minuit plein, l’heure à laquelle les braves opèrent et exhibent leurs œuvres d’art à la face du monde. Gason pa kanpe, sa k vid pa kanpe. C’est maintenant l’heure des braves dans l’industrie musicale haïtienne. Je tiens à signaler que le temps a aussi joué en faveur du groupe Zenglen, ce qui fait de lui une référence qui permet d’évaluer les œuvres des autres groupes à venir. S’il avait mis son album après Klass, l’impact pourrait être différent. Le CD du Zenglen est en circulation depuis Novembre 2012. Le temps joue un rôle important dans cette forme de compétition. Le public tend toujours à comparer deux ou plusieurs formations appartenant à une même période ou à des périodes différentes, à une même école ou à des écoles différentes, comme cela se fait dans le monde littéraire pour les écrivains et poètes.

Zenglen a SOBs

Tous les CDs qui seront mis en circulation cette année seront évalués à partir de celui du Zenglen. Ne compare t-on pas déjà l’album de Klass à celui du Zenglen, après la sortie du CD « Fè l vini avan » le 20 avril dernier ?  Il faut reconnaitre que ces deux groupes ont bravé le mauvais temps pour produire un album que leurs compétiteurs et les critiques ne peuvent négliger aujourd’hui. La compétition devient plus serrée et plus difficile pour tous ceux qui comptent produire un nouvel album. Actuellement, le groupe Disip et les autres ont en face d’eux les formations  Zenglen et Klass qui se placent à l’entrée de la piste. Pa gen wout pa bwa. Disip a finalement donné signe de vie. Le jeudi 25 avril, Gazzman m’a envoyé le poster du deuxième CD « Viktwa » de Disip,  mais sans une chanson-démo en support, ce qui pourrait faire plus de sens et d’impact. Le doute plane encore dans l’esprit de plus d’un.

Gazzman apparait et se dit « Tèt Anba » sur la pochette du CD. Il n’a pas bu du ratafia (vrai mot créole pour parler de liqueur faite d’eau-de-vie, de sucre et de certains fruits) ni du tafia (mot créole signifiant eau-de-vie fabriquée avec les mélasses, les gros sirops et les débris du sucre de canne). Pour l’instant, seul Gazzman sait de quoi il parle. N’essayons pas d’interpréter sa pensée puisqu’il doit et va l’expliquer plus tard. J’imagine que Gazzman Couleur et Disip préparent un coup de maître qui pourra surprendre plus d’un. Ils comprennent la situation et savent qu’ils ne peuvent pas rater le coup, ni jouer à qui-perd-gagne. D’après l’intensité de la compétition, il ne peut être question de match nul. Disip, Nu Look, Djakout #, T-Vice, Carimi et les autres doivent jouer pour gagner-se byen jwe pou w genyen- puisque Klass et Zenglen sont déjà en semi-finale. Le chanteur- vedette de Disip parait plus rassurant aujourd’hui. Que cache t-il sous la table ? L’avenir nous le dira.

La formation Nu Look semble être encore dans un sommeil profond. On ne voit pas, ni de près, ni de loin, la possibilité d’un nouvel album de Nu Look pour la saison estivale 2013. L’on se demande chaque jour si Nu Look va pouvoir produire un CD de même facture que « Confirmation ». Aujourd’hui, on parle d’un album-solo d’Arly Larivière pour cette année, mais il ne recevra pas le même accueil, voire le même succès du dernier album de Nu Look « Confirmation », surtout avec les nouveaux produits déjà mis en circulation. Zenglen et Klass ont brouillé les cartes.

Les groupes digitalisés T-Vice, Kreyol La et Carimi laissent l’impression à tous, que tout est fin prêt pour qu’ils consolident leur position sur l’échiquier musical haïtien. Ils doivent cependant comprendre que le public a soif de nouveauté. Je profite de l’occasion pour leur dire que le terrain est piégé de toutes parts. Il faut qu’ils soient prudents et organisés pour faire face aux groupes musicaux de grand format. Le grand secret de la réussite dans ce domaine c’est la créativité et la discipline musicale. Si toutes ces formations musicales laissent passer l’été et ne mettent aucun album en circulation, elles courent le risque de voir terminer la partie de domino avec le double-six en main.

Le Djakout # 1 prend peut-être son temps pour offrir un produit bien traité. La formule «Pa Achete Kredi» de Djakout, agrémentée de nouvelles couleurs tonales, pourra le replacer à la bonne position au classement. Aujourd’hui, certains groupes musicaux utilisent une nouvelle technique. Ils jouent en retrait pour laisser refroidir les nouveaux produits de Zenglen et de Klass. Plus ces groupes en question attendent, mieux sera la possibilité d’un long succès pour ceux qui se placent déjà sur l’échiquier. Piyay pou Zenglen ak Klass.

Les divergences d’opinion après la sortie officielle de Klass

Le groupe Klass a fait preuve de bravoure en s’intégrant rapidement dans cet univers musical difficile, imprévisible et truqué.  Ce groupe vient d’avoir sa première prestation avec Edrese Pipo Stanis comme chanteur. Pipo a confirmé son grand talent de chanteur-compas. S'il peut déterminer son registre naturel et la note dominante qui s’y associe, il doit quotidiennement pratiquer / chanter la gamme ascendante et descendante liée à sa tessiture et cela à partir de la dominante. Ainsi, il pourra faire des merveilles avec une plus grande puissance vocale dans ce monde, où les chanteurs sont toujours le produit du hasard. Je sais que Pipo n’a jamais eu un professeur de musique / de voix, mais il contrôle bien sa respiration.  Il possède des qualités qui surpassent et compensent ses faiblesses.  Nul n'est parfait. Comme tout le monde, il a aussi des lacunes mais moindre que les chanteurs de sa génération, ce que le grand public ne peut détecter. Si Pipo le pense autrement, il est donc surhumain.

Le samedi 20 avril dernier, le groupe Klass a procédé à la sortie officielle de son premier CD « Fè l vini avan » au Ramada Hotel à Miami en Floride. On ne se faisait point de doute autour de la réussite de cette soirée dansante. Certaines gens critiquent même la tenue vestimentaire du claviériste / keyboardiste de Klass et font croire que le pantalon qu’il portait n’est pas fait pour toutes les occasions, surtout s’il s’agit d’une soirée de gala. Ces musiciens et le public célébraient la Renaissance de Klass. Cependant, il y a eu des peccadilles au niveau du son,  mais la prestation du groupe a été superbe. Toutes les opinions convergent dans le même sens. En gros, il a satisfait la grande majorité, incluant les curieux. Malgré la bonne performance de Klass, certains laissent refléter leur passion pour Zenglen en déclarant qu’aucun groupe n’arrivera jamais à déplacer celui-ci de sa position sur l’échiquier musical haïtien. Tandis que pour d’autres, le groupe Klass peut, dans l’immédiat, causer le déplacement, le changement de position de Zenglen au classement, et ainsi le ralentir dans son ascension. La dialectique nous permet d’avoir différentes opinions sur un même sujet.

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas

Je remarque que le public tend à comparer toutes les chansons de Klass au seul morceau « Rezilta » du Zenglen. Ce n’est pas juste. Il faut qu'on considère la structure musicale, la qualité sonore des deux CDs, la richesse harmonique et rythmique à travers toutes les chansons des deux formations. A se rappeler que les intéressés jouent le même style de musique: le compas direct. J’ai seulement auditionné deux morceaux de l’album de Klass. Je me garde de tout commentaire pour le moment, en attendant que j’achète le CD pour mieux l’évaluer après une audition complète. Je ne veux pas non plus déclarer que le groupe Klass peut ralentir Zenglen dans sa course et son ascension, ni dire que Zenglen « devan devan nèt ». Il est encore trop tôt pour faire de telles assertions. L’industrie musicale haïtienne est trop imprévisible. Un fait est certain : aujourd’hui Zenglen et Klass bénéficient de contrats alléchants qui rendent les musiciens satisfaits et joyeux. La vache qui rit. Une affiche Zenglen –Klass n’est pas pour demain. 

Ces deux groupes sont victimes d’un malheur commun. Deux jours après la sortie officielle du CD de Klass,  il est déjà piraté et se vend à $ 2.00 l’unité ou 3 CDs pour $ 4.50  U.S,  à Miami, New York, New Jersey et Boston. Une source digne de foi, proche de Klass, a confirmé que deux avocats  avaient préparé le contrat de Pipo lors de son entrée en Klass. Puisque, d’après l’informateur -musicien,  Klass n’opère pas en marge de la loi dans l’État de la Floride, il peut mettre fin au piratage de son œuvre sans difficulté et traduire les pirates en justice. Oncle Sam peut aider en ce sens. C’est le moment plus que jamais pour que cette formation musicale utilise les services de ces mêmes avocats pour mettre les pirates hors d’état de nuire. La balle est maintenant dans le camp de Klass.

Je souhaite bonne chance, longue vie et succès au groupe Klass.
robertnoel22@yahoo.com

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.50