-->
Accueil | Nouvelles | Culture | La séparation de Ralph Condé du groupe Nu Look: Une surprise qui trouble les esprits

La séparation de Ralph Condé du groupe Nu Look: Une surprise qui trouble les esprits

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Ralph Conde

Une séparation dans la vie crée toujours une situation de tension qui souvent porte plus d'un à juger et même à condamner celui ou celle qui prend une telle décision, sans même connaitre les vraies causes qui conduisent à une telle action. La démission inopinée de Ralph Condé du groupe Nu Look étonne tout le monde. Cependant, il faut comprendre qu’un musicien professionnel est libre de ses décisions et de ses actions surtout quand aucun contrat légal le lie à l’organisation dont il fait partie. Cela est d’autant plus vrai quand les conditions de travail lui déplaisent. Tout musicien professionnel doit accorder priorité à ses intérêts personnels puisqu’il vit de la musique.

Ralph Condé, dans sa lettre de démission adressée au maestro et aux membres de Nu Look, n’a pas vraiment spécifié les vrais motifs de son départ. Il a simplement annoncé qu’il veut explorer d’autres horizons. Puis, il fait croire qu’il serait disponible au cas où Nu Look aurait besoin de ses services. Cette déclaration fait planer le doute dans l’esprit de plus d’un. Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, d’après certaines gens. Je dois simplement dire que toute action entraine une réaction. On ne peut ignorer le rôle que joue l’habitude dans les relations humaines. On a toujours tendance à blâmer l'une ou l'autre partie, des fois les deux, ce qui souvent conduit à une rationalité mal placée. Cette affaire fait soulever des questions et l’on se demande « À qui la faute » ?

À qui la faute ?


arly_lariviere_812190459.jpgCertains blâment le maestro Arly Larivière et d’autres pensent que Ralph Condé ne devrait pas démissionner au moment où le groupe Nu Look fait face à de graves difficultés. Je ne veux et ne peux ni juger ni condamner les antagonistes. Pour mieux comprendre une situation, il faut bien qu’on se mette dans la peau des concernés.  Sans vouloir me faire passer pour avocat du maestro de Nu Look, il faut reconnaitre qu'il fait tout ce qui est en son pouvoir pour essayer de surmonter les difficultés et résoudre les problèmes qui ont surgi au sein de son groupe musical.

Après le départ de Gazzman, il a dû faire appel à Pipo Stanis qui avait laissé son propre groupe «  Beljaz » dont il fut le co-fondateur, pour sortir Nu Look d’une crise aigue. Celui-ci laissa Nu Look déclarant qu’il n’était pas satisfait des conditions de fonctionnement du maestro et du comité d’administration. Il avait même annoncé que le personnel de cette formation musicale lui devait de l’argent.

On enregistre trop de défections en cascade au Nu Look et cela avec la même fréquence. Donc, il y a un problème au sein de cette organisation. Faut-il rendre Arly, Doph Chancy et d’autres collaborateurs de Nu Look responsables des différentes crises? Après la démission de Pipo du Nu Look, Arly a aujourd’hui fait appel à Alex Lavaud pour le remplacer. Gade yon pwoblem, comme Arly le signale toujours dans les chansons de Nu Look. Lavaud se sépara de Magnum Band pour se joindre au groupe Klass de Richie, une affaire qui a tourné au vinaigre. 
 
Le groupe Zenglen, dans sa chanson fétiche « Rezilta », n’a-t-il pas raison de dire que dans la vie les problèmes se succèdent, et quand on croit en résoudre un, un autre surgit immédiatement ? C’est une loi de la nature. Pourtant, on peut éviter qu’un tel fait se reproduise avec la même fréquence, si on se donne la peine de tout planifier. Dans un de mes articles, j’avais prédit qu’après Pipo et Ti Papi d’autres musiciens allaient quitter Nu Look. Mais, on ne s’attendait pas à ce que Ralph Condé soit le premier à le faire. Et il ne sera pas le dernier non plus. La section rythmique du Nu Look va perdre deux  musiciens dans les jours à venir.  Confirmation !


Nu Look peut-il regagner les rivages du succès avec Gabriel Laporte?

La réintégration de Gabriel Laporte au sein du Nu Look déplait à plus d’un et cela à cause de l’instabilité de celui-ci. Il joue trop à « now you see me, now you don’t ». Dans le langage vernaculaire haïtien on dirait « li gen lè gen pwen disparèt ». Il donne l’impression d’être volatile.  Il avait peut-être ri follement de Ralph Condé quand Gazzman Couleur avait crié fort « Ralph Condé men Laporte, kouri». C’était là une plaisanterie de mauvais goût, voulant faire croire que Laporte, ancien guitariste et maestro fictif de Disip,  dépassait Ralph en connaissance musicale. Ironie de la vie! Un peu plus tard, Gazzman et Laporte ne pouvaient s’entendre, ce qui a causé le départ de celui-ci du groupe Disip. 

Laporte n’ayant pas trop d’options a dû créer son propre groupe musical qu’il baptise  « Option ». Il semble bien qu’il n’ait pas une grande marge de manœuvre. Il rejoint le Nu Look puisque son groupe « Option » ne bénéficie pas de contrats d’affaires. Le maestro de Nu Look et le personnel administratif ont satisfait toutes les conditions que Laporte leur a imposées. Son salaire diffère de celui de certains musiciens du groupe, ce qui fait des mécontents silencieux.

Que dit Doph Chancy, le manager de Nu Look, dans cette affaire ? Il va là où le vent l’emporte. Disons mieux, là où les vagues de l’océan l’emmènent pour essayer d’ « atterrir » / de regagner les rivages du succès.  Il s’agit bien d’un atterrissage forcé puisque Gabriel Laporte ne pourra pas sortir Nu Look de cette situation embarrassante, malgré son grand talent confirmé de musicien-compas. Sa versatilité le place parmi les trois meilleurs guitaristes de l’industrie musicale haïtienne. Je ne cache pas mon opinion de Laporte qui a un style que j’apprécie.

Le cas de Nu Look ne nécessite pas un sauvetage individuel mais plutôt collectif. Il ne pourra pas, du jour au lendemain,  résoudre un problème si complexe. Je suis sûr qu’Arly trouvera un remplaçant à Ralph Condé dans l’immédiat, mais ce nouveau guitariste aura besoin d’une longue période d’adaptation pour maîtriser la formule qu’avait conceptualisée le musicien démissionnaire. Personne ne peut nier la contribution de Ralph Condé au Nu Look. Il a créé de belles pièces musicales et aussi il chante avec aisance sans forcer ses cordes vocales. 

Ralph n’avait pas toute la latitude dont il avait besoin pour prouver son talent au maximum. J’ai suivi son évolution de « Papash »  jusqu'à Nu Look, en passant par Tabou Combo. Arly Larivière devait aussi gérer son vedettariat / superstardom. Il ne pouvait laisser le champ libre à Ralph Condé. Avec le départ de celui-ci, le Nu Look se trouve encore une fois plongé dans l’eau chaude pour une quatrième fois. Pourtant,  on dit que chat échaudé craint l’eau froide.   http://radiotelevisioncaraibes.com
 
À qui profite le départ de Ralph Condé du groupe Nu Look ?

Si on se réfère à la définition élémentaire du mot liberté, qu’on dit être le droit de faire ce qui ne nuit pas aux autres, Ralph Condé a fait un choix personnel. La balance oscille du côté du groupe Zenglen. Cette formation musicale devient bénéficiaire immédiat du divorce de Ralph Condé d’avec le Nu Look. Il y a des questions à se poser puisque les deux guitaristes actuels du Zenglen s’entendent bien musicalement.

Cette combinaison des guitaristes Bato-Siwo fait vibrer les cœurs des fans du Zenglen qui expriment bien leur appréciation du dernier CD de leur orchestre préféré. L’intégration de Ralph Condé au sein du Zenglen fait pleuvoir des spéculations de toute part. Certains pensent que Brutus va lancer dans l’air l’un des deux guitaristes et laisser agir les forces de la pesanteur-«  la p voye l anlè,  epi li pa p atrap li ». Cela crée déjà une situation de haute tension.

Je pense que Brutus peut encore garder Bato et Siwo comme guitaristes et innover le style de sa formation musicale, mais les promoteurs vont payer le prix puisque l’effectif du Zenglen a changé. Il est fort probable que les musiciens subissent une réduction de salaire.  Le maestro-manager, Brutus, doit garantir le salaire de tous ses musiciens. Tout le monde sait que Ralph Condé n’aura pas le salaire d’un gigger (musicien à salaire journalier), considérant sa renommée, son expérience et son talent. Il va recevoir ce que Nu look refusait de lui donner. Ralph Condé connait déjà toutes les chansons de Zenglen  puisque depuis des semaines il participe aux séances de répétition de Zenglen, et cela avant même de soumettre sa démission officielle au maestro et au personnel dirigeant du groupe Nu Look.

Je crois que Zenglen a fait une bonne acquisition en la personne de Ralph Condé. Celui-ci renforce l’équipe gagnante et va consolider le succès que connait cet orchestre. Brutus a donc fait un coup de maître. Je me demande pourquoi Gazzman Couleur retourne au studio d’enregistrement aujourd’hui. Gazzman tolère la plaisanterie, étant lui-même un taquin-né. Les compétiteurs Zenglen et Klass répondent à l’appel. Où est passé Gazzman Couleur ?  Gazzman men Zenglen ak Ralph Condé, kouri ou byen mache prese. Le public attend encore le second CD de Disip et le premier de Klass de Richie. Il faut de tout pour faire un monde équilibré.
robertnoel22@yahoo.com

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00