Google+
Accueil | Nouvelles | Culture | La Smithsonian va honorer deux personnalités du projet de Sauvetage du patrimoine culturel haïtien

La Smithsonian va honorer deux personnalités du projet de Sauvetage du patrimoine culturel haïtien

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

La Smithsonian organise le 12 décembre 2011 à partir de 4 h30 p.m. au Musée national des Indiens d'Amérique (National Museum of the American Indian) à Washington, une cérémonie en l'honneur du Projet de sauvetage du patrimoine culturel haïtien qui arrive à terme. Au cours de cette cérémonie, à laquelle prendra part une délégation haïtienne, l'accent sera mis sur deux événements majeurs.

Premièrement, le secrétaire exécutif de la Smithsonian, Wayne Clough, va décorer de la médaille d'or deux personnalités pour le travail acharné qu'elles ont accompli tant dans la conception que dans la réalisation dudit projet. Il s'agit de l'ancien ministre de la Culture, Olsen Jean Julien, et Stéphanie Hornbeck.

La cérémonie à la Smithsonian sera également l'occasion de célébrer la parution d'un livre de l'Américain Richard Kurin sur le patrimoine culturel haïtien titré : « Saving Haiti's heritage ».

Historique du Projet de sauvetage du patrimoine culturel haïtien

A côté de son lourd bilan en perte de vies humaines, le tremblement de terre du 12 Janvier 2010 a causé des dégâts énormes au niveau de l'héritage culturel haïtien, un des plus riches de la région.

En effet, les bâtiments historiques, musées, bibliothèques, archives, galeries, églises, théâtres, ateliers d'artistes et les marchés ont été endommagés ou détruits. Grâce à des Haïtiens courageux et soucieux, certaines collections culturelles ont pu être sauvées, mais la plupart sont stockées dans de mauvaises conditions et beaucoup sont encore sous les décombres. Les Haïtiens voient, à juste titre, leur patrimoine culturel comme une source d'identité et de dignité. C'est un héritage de liberté et de créativité qui donne au peuple haïtien de la résilience pour survivre et la promesse d'une vie meilleure.

A cause des effets dévastateurs du séisme, une bonne partie du patrimoine culturel d'Haïti se trouvait donc en péril. Face à cette situation, le gouvernement haïtien s'est associé à la Smithsonian et aux organisations internationales dans le cadre d'un projet de réhabilitation du patrimoine culturel et au projet de récupération culturelle.

Le projet vise à sauver, protéger et préserver des collections importantes d'art, d'artefacts, d'objets de musée, des caractéristiques architecturales, des documents, des films, des photographies et des enregistrements vidéo et sonores. Une nouvelle institution a pris naissance : le Centre de sauvetage du patrimoine culturel situé à Bourdon. Ce centre est équipé de laboratoires et d'experts pour aider à stabiliser et à restaurer les objets d'art, papiers et autres médias.

Certains experts aident à tirer de matériels culturels provenant des décombres, d'autres aident à former des Haïtiens au travail de conservation. Un comité de responsables haïtiens du secteur culturel aide à déterminer les collections à sauver, avec l'autorisation des propriétaires ou gardiens de ces matériels.

Des activités auxiliaires, tels que les programmes et les expositions de la Smithsonian, se font un point d'honneur à préserver et à sauvegarder la culture vivante d'Haïti. Le projet a reçu amplement l'attention des médias, notamment la grande presse américaine. Comme en témoignent de nombreux articles parus dans le New York Times, Washington Post, et Wall Street Journal. CNN a également promené ses projecteurs sur les différentes phases de ce projet.

La contribution des médias locaux n'est pas à oublier dans la vulgarisation de ce projet qui a bénéficié de l'appui d'une kyrielle d'institutions nationales et internationales comme le ministère de la Culture et de la Communication, La Commission présidentielle pour la reconstruction nationale, le gouvernement américain, la Fondation Connaissance et Liberté, le Centre international pour l'Etude de la préservation et la restauration de la propriété culturelle, l'Unesco, etc.

Cyprien L. Gary

Source:Le Nouvelliste

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0