Accueil | Nouvelles | Culture | Martelly décore cinq grands musiciens

Martelly décore cinq grands musiciens

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Boulo, Tikoka, Albert Chancy, Martelly, Evans Paul, Andre Dejean

Richard Duroseau, ex-accordéoniste de l’Ensemble Nemours Jean-Baptiste et également ex-claviériste du Skah-Shah # 1 ; Albert Chancy, cofondateur et premier maestro de Tabou Combo de Pétion-Ville ; André Déjean, ancien trompettiste des Frères Déjean, David Métellus, alias Ti koka et Henrio (Boulo) Valcourt ont été décorés jeudi soir au palais national. Pour le président Michel Martelly, musicien de son état, ces derniers ont contribué de façon exemplaire à enrichir la culture nationale et à étendre au-delà de nos frontières le rayonnement de la musique haïtienne.

 Ce fut un honneur pour ceux qui le connaissaient, qui dansaient au rythme de son accordéon ou de son piano, de l’avoir vu ce jeudi soir au palais. Richard Duroseau, ce virtuose de l’accordéon et du piano. Cette figure de légende de la musique haïtienne. Très jeune, ii jouait déjà comme accordéoniste au sein de l’Ensemble Nemours Jean-Baptiste, le père du Compas direct. Richard Duroseau était également claviériste du Skah-Shah # 1. « Richard Duroseau a consacré sa vie au rayonnement des expressions musicales du terroir, a affirmé le président Michel Martelly. Aujourd’hui dans cette galerie d’artistes puissants et hautement créateurs que nous honorons, la République te manifeste mon cher Richard sa reconnaissance, pour ton dynamisme, ta passion et surtout pour  tes talents exemplaires. »

De son côté, Albert Chancy n’a pas laissé filer d’un mètre Michel Martelly dont il est d'ailleurs le conseiller. Au palais national, Albert Chancy est aussi claviériste et joue lors des cocktails ou des grands événements appropriés. Ami et compagnon de scène du président de la République, il s’est vu aussi décerner l'Ordre national Honneur et Mérite au grade de Chevalier du président de la République. Pas parce qu’il est ami du président,  mais pour tout ce qu’il a accompli dans la musique haïtienne. Albert Chancy est cofondateur et premier maestro de Tabou Combo de Pétion-Ville. Il est auteur et compositeur de plusieurs œuvres, dont « Bon anniversaire », composition musicale à grand succès, qui défie le temps et qui est adulée par toutes les générations. 

« Avec tes talents d’auteur, de compositeur, de guitariste, de pianiste, tu as marqué l’avènement des mini-jazz en Haïti en portant sur les fonts baptismaux avec l’aide de votre ami d’enfance Herman Nau le Tabou Combo de Pétion-Ville, a relevé Michel Martelly, s’adressant à Albert Chancy. Et depuis s’est tracé devant toi une impressionnante carrière de musicien, de virtuose du piano et de chanteur de charme qui n’a jamais cessé d’offrir à tous les mélomanes une occasion en chantant ou en dansant. »

Il y a quelques semaines, il jouait dans les jardins du palais national. Jeudi soir, il a été décoré. On parle de Ti Koka, David Métellus de son vrai nom. Petit gabarit, le nom de Ti Koka lui est collé dès son jeune âge en référence à la taille d’anciennes bouteilles de coca-cola. Dans un rythme de troubadour, muni de son cha-cha, Ti Koka, voix inimitable, a parcouru plusieurs pays pour faire danser, rire et faire rêver.

En 1971, Ti Koka, a rappelé le chef de l’Etat, a créé un groupe baptisé Etoile de la jeunesse dont le répertoire puisait dans la musique populaire haïtienne. Poursuivant son parcours, il fonda en 1976 une formation qui n’a pas cessé de mettre de l’ambiance dans des restaurants à Pétion-ville jusqu’en 1981 où il  fait appel à d’autres musiciens pour former Wanga Nègès en utilisant des instruments traditionnels.

 « Ti Koka a effectué des tournées internationales, performant notamment en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Hongrie, en Suisse, en Pologne, en Autriche, aux Etats-Unis, au Surinam », a souligné Michel Martelly, estimant que Ti Koka mérite amplement la distinction décernée au nom de l'Etat haïtien.

« Partout tu as chanté et mis en valeur la beauté du terroir, les richesses de notre culture, s’est réjoui le président de la République. Tu es l’une des plus belles expressions de la musique troubadour haïtienne. Tu la mérites bien cette décoration qui t’es décernée. »

Il était ému, Boulo Valcourt. L’homme qui, durant toute sa vie a été guidé par une seule chose : la musique. Compositeur, interprète, guitariste, keyboardiste… Un musicien de talent, exemplaire, qui s’est lancé de très tôt dans le monde musical. Comme l’a dit Michel Martelly, les chansons de Boulo Valcourt, avec sa voix mélodieuse, ne connaissent pas de frontière. Elles sont tellement rythmées les chansons. Boulo sait innover. Qui n’a jamais écouté « Jwi lavi » ; « Lache kò w » ; « Carole chérie »… ?

André Déjean. Pour des jeunes, ce nom ne leur dit peut-être rien, mais quand on dit Frères Déjean, ils voient de quoi on parle même si ce groupe n’est pas de leur génération. André Déjean est un excellent trompettiste ayant fait ses débuts, comme ses autres frères, à la fanfare du lycée national de Pétion-Ville. Les performances d’André Déjean débordent le cadre national. Il est aussi auteur et compositeur, a accompagné beaucoup d’artistes locaux et étrangers. « Tu es un modèle d’engagement total  au service de la musique », lui a lancé le président Michel Martelly, juste après l’avoir honoré pour ses grandes qualités de musicien et pour son engagement au rayonnement de la musique haïtienne.

Accompagnés pour la plupart des membres de leur famille, d’amis ou des proches, tous les cinq musiciens décorés au grade de Chevalier du président de la République, ont remercié ce dernier pour cette marque d’appréciation. « Avec ce geste, j'ai voulu proposer à la jeunesse des modèles », a souligné Michel Martelly juste avant un cocktail organisé en honneur des musiciens décorés et des invités.

Les musiciens décorés n’avaient pas laissé leurs instruments chez eux . Pour le bonheur du président de la République qui n'attendait que ça. Avec Richard Duroseau accordéoniste, Albert Chancy claviériste, André Déjean trompettiste, Ti Koka cha-cha, Boulo Valcourt et Michel Martelly aux chants, cela donne une belle soirée musicale au palais national. Valéry Daudier Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
4.00