Accueil | Nouvelles | Elections 2015 | L’agriculture : la priorité du budget, des candidats à la présidence s’alignent

L’agriculture : la priorité du budget, des candidats à la présidence s’alignent

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Wilson Laleau

Parce que l’un d’entre eux aura à prendre les rênes du pays d’ici le 7 février 2016, le ministère de l’Economie et des Finances a présenté, vendredi à l’hôtel Kinam, le budget 2015-2016 aux candidats à la présidence. Les prétendants à la magistrature suprême ne se sont pas bousculés pour venir assister à la présentation de la loi de finances…

L’agriculture. La priorité du gouvernement. La priorité également de la plupart des candidats à la présidence qui ont assisté à la présentation de la loi de finances 2015-2016. Une quinzaine. Qu’il s’agisse de Eric Jean Baptiste, Jovenel Moïse, Jacques Sampeur, Marie Antoinette Gautier ou encore Georges Brunet, ils sont tous pour l’augmentation des fonds alloués à l’agriculture dans le budget. Selon eux, ils feront de la production nationale la priorité des priorités une fois arrivés au palais national.

A portes fermées pendant plus de quatre heures, le ministre de l’Economie et des Finances a présenté les grandes orientations du budget aux candidats à la présidence et répondu à leurs questions. Wilson Laleau a fait remarquer aux prétendants à la magistrature suprême que même si l’agriculture est la priorité du gouvernement, cela ne veut pas dire qu’il ne s’agit que du ministère de l’Agriculture. « Le budget d’investissement de l’agriculture a pratiquement doublé, a-t-il dit. Il y aura des projets qui impliqueront plusieurs ministères comme ceux de l’Environnement et des Travaux publics… »

La masse budgétaire s’élève à environ 120 milliards de gourdes. Outre le budget de l’agriculture qui a doublé, une autre rubrique de 7 milliards de gourdes a été dégagée pour les infrastructures agricoles, a souligné le grand argentier de la République. « Sur trois ans, nous espérons investir un peu plus de 20 milliards de gourdes dans le secteur agricole afin de moderniser ce secteur », a-t-il dit souhaiter.

Sur les 120 milliards de gourdes, 65 milliards serviront au fonctionnement de l’administration publique et 55 milliards à l’investissement, a indiqué le ministre Laleau.  Comme pour faire plaisir aux responsables de partis politiques, le ministre a souligné qu’encore une fois la rubrique de 500 millions de gourdes a été reconduite dans le budget pour supporter les partis politiques.  

Le secrétaire d’Etat à la Finance, Ronald Décembre, a souligné que ce n’est pas parce que l’agriculture a été choisie comme locomotive qu’il faut conclure que les autres secteurs ne sont pas importants pour le gouvernement. Selon lui, les autres secteurs sont orientés vers l’agriculture qui, à son tour, permettra une augmentation du taux de croissance.

Pour sa part, le ministre des Affaires électorales, qui participait à la rencontre aux côtés du ministre Laleau, a souligné que ce budget va engager deux gouvernements. Le sien et le prochain gouvernement qui sera formé après l’élection présidentielle. Selon Jean-Fritz Jean Louis, le pouvoir a voulu informer les candidats sur la réalité du pays à travers le budget et leur permettre de mieux articuler leur discours de campagne « pour qu’ils ne promettent pas ce qu’ils ne pourront pas donner », a-t-il dit.

Tous pour l’agriculture…

Le candidat de PHTK, qui se dit être « Nèg bannann nan », une appellation tirée de ses activités de planteur de bananes, croit qu’il est normal de prioriser l’agriculture. Cependant, Jovenel Moïse a annoncé que dès son arrivée au pouvoir il fera un budget rectificatif qui reflètera les priorités de son administration. 

Outre l’agriculture, le candidat à la présidence Eric Jean Baptiste se retrouve dans l’idée exprimée dans le budget qui consiste à baisser l’impôt locatif. « J’avais toujours dit que la loi sur l’impôt locatif ne répond pas aux normes et décourage ceux qui investissent dans la construction des maisons dans le pays », a indiqué le champion de l’organisation politique MAS, soulignant qu’il fera un budget rectificatif qui prendra en compte le retour de l’armée.

Réagissant sur un autre point, Charles Henri Baker a dénoncé les autorités qui, selon lui, sont impuissantes à assumer leurs responsabilités à la frontière. C’est pour cela, a-t-il dit, que le ministère a interdit l’entrée au pays de 23 produits par voie terrestre. Le leader  de l’organisation politique Respè a fait savoir aux autorités qu’elles doivent prendre les mêmes dispositions sur la frontière dans les ports et aéroports pour contrôler l’importation.

M. Baker croit savoir qu’avec le retour des Forces armées il arrivera, lorsqu’il sera président, à contrôler tous les points frontaliers entre Haïti et la République dominicaine. S’agissant du budget présenté, le champion de Respè a indiqué qu’il va continuer à l’évaluer. 

Pour sa part, le candidat Jacques Sampeur a fait remarquer que son parti, KLE, se retrouve dans plusieurs points de ce budget comme l’agriculture et les taxes. Il se dit satisfait de la rencontre et de la démarche. 

Pratiquement, même position pour le candidat Georges Brunet qui a estimé qu’il est normal que le gouvernement les mette au courant du budget parce que l’un d’entre eux est appelé à diriger le pays bientôt. Lui aussi, il croit que l’agriculture devrait être la priorité de l’heure. 

Une copie du budget 2015-2016 et une copie de celui de 2014-2015 ont été remises à chaque candidat.

S’agissant de la subvention à la campagne électorale des candidats à la présidence, Jean-Fritz Jean Louis a indiqué que l’argent est disponible et le gouvernement n’attend qu’un dernier document du CEP pour débloquer les fonds dans les 72 heures qui suivent aux partis politiques. Ce décaissement, a-t-il dit, concernera les candidats à la présidence et ceux des collectivités territoriales. Robenson Geffrard Source Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0