Accueil | Nouvelles | Haiti | 76 millions pour le hareng saur et l'huile d'olive de nos élus

76 millions pour le hareng saur et l'huile d'olive de nos élus

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Les sénateurs et députés ont reçu respectivement 1 million et 350 000 gourdes en subvention pour la saison pascale. L'argent, puisé dans le budget du Parlement, versé par le trésor public, servira, selon des parlementaires contactés par le journal, à financer les bonnes oeuvres des élus envers leurs électeurs pendant la semaine Sainte.

Il n’en fallait pas plus que la photo d’un chèque émis au nom du Sénateur Joseph Lambert et une note vocale du sénateur Jean Renel Sénatus pour que les réseaux sociaux s'enflamment et déplorent cette pratique qui a lieu à plusieurs occasions chaque année.

Pâques, fêtes patronales, rentrée des classes, Noël, jour de l'an, carnaval, rara et autres sont autant d'occasions pour le Parlement ou le gouvernement d'arroser les élus de subventions. 

Pour plusieur citoyens il s'agit d'un butin et ils dénoncent cette pratique dans des tweets et sur Facebook. Les commentaires fusent. La République sait désormais que nos élus ne vont pas se casser la tête durant les fêtes de pâques. 1 million de gourdes est alloué à chaque sénateur et chaque député reçoit 350 000 piastres. Contacté par Le Nouvelliste, Onondieu Louis, sénateur du Nord-Ouest, confirme que le montant est effectivement alloué. Quoiqu’il ne l’a pas encore reçu, car fraîchement revenu de voyage.

L’élu du Nord-Ouest souligne que la finalité d’une subvention n’est point de répondre aux besoins personnels de l’élu. « Avec ce montant, je vais aider une association de femmes de Port de Paix. Elles pourront bénéficier de prêt afin de pouvoir monter leur commerce et payer l’écolage de leurs enfants », a-t-il dit, soulignant que le vrai problème ne réside pas dans les subventions. « Il faut s’intéresser à l’utilisation qui en est faite. Le parlementaire est subventionné pour rendre service à la population. On doit vérifier s’il n’a pas dérogé à cette règle », argue Onondieu Louis. 

Alors qu’il se trouve dans sa circonscription, le député d’Aquin, Jean Robert Bossé, a confirmé au journal que les députés doivent bien recevoir chacun 350 000 gourdes.  En attendant de recevoir cette somme, Jean Robert Bossé songe déjà à en remettre une partie à la fondation Aquin solidarité qui organise le festival « Destination Aquin » depuis dix ans dans sa commune. De plus, le parlementaire de l'OPL entend renflouer un compte mis à la disposition de sa commune pour financer des projets dans les sections communales.

Jean Robert Bossé indique par ailleurs que le vrai scandale n’est pas à chercher dans les subventions. « Le vrai problème réside dans le fait que les parlementaires reçoivent l’argent sans que leurs mandants soient au courant. Ils ne doivent rien cacher. Ils doivent mettre ces subventions au service de la population », estime-t-il. Il souligne plus loin que les parlementaires de tous les pays sont sujets à des privilèges. Toutefois, nuance-t-il, ils sont tenus à être productifs. « Les parlementaires coûtent trop à la République si on s’intéresse à leur résultat », balance-t-il.

Jean Renel Sénatus à double visage ?

Une note vocale, dans laquelle on reconnait la voix de Jean Renel Sénatus circule comme une trainée de poudre sur la toile et de téléphone en téléphone via l'application WhatsApp. Après sa fameuse réplique autour de Madame « Krèk-Koko », lors de la ratification du premier ministre Lafontant, le Sénateur de l’Ouest revient avec un vocabulaire fleuri et des menaces chargées à l'excretat. Cible de son courroux, cette fois, ceux qui s’interrogent sur le montant qu’il a reçu. 

Le pourfendeur de l’immoralité et défenseur de la famille est dans un costume bien différent. « Tout le monde le sait. Jean Renel Sénatus est un travailleur, il est habitué à l’argent. 1 millions de gourdes équivaut à 20 000 dollars (à 70 gourdes pour un dollar sur le marché, le sénateur bénéficie visiblement d'un taux de change privilégié). Pour quelqu’un qui n’a jamais travaillé de sa vie, cette somme peut paraître énorme. Mais j’ai 20 communes sous ma responsabilité », a dit l’élu de l’Ouest, avant de s’emporter contre un interlocuteur. « Mwen twouve ou trè frekan. Pinga ou ranse ak Jean Renel Sénatus. Paske mwen ka di k*k* avèk nou wi », assène-t-il. 

Sur son compte Facebook, Aly Acacia s’insurge contre la tentative du sénateur pour minimiser l’argent reçu. « Un élu, dans un pays où des millions d'individus vivent avec moins de deux dollars par jour, déclare que 20 000$, c'est rien. Pardonnez-lui car il ne connaît pas la misère du peuple qui l'a mandaté », lâche-t-il.

Ricard Pierre et Gary Bodeau, respectivement questeurs du Sénat et de la chambre des députés, ont été contactés en vain par le journal.

Dans ce contexte de largesse parlementaire, le Premier ministre Jack Guy Lafontant, souhaite exercer plus de contrôle sur les nouveaux contrats et nouvelles nominations. « Il est porté à la connaissance de tous les ministres, tous les secrétaires d’État et tous les directeurs généraux des organismes déconcentrés qu’à partir de la date de la présente, tous les nouveaux contrats et toutes les nouvelles nominations devront être au préalable soumis au Premier Ministre, pour approbation », peut-on lire dans un mémorandum publié le 12 avril 2017.

Le parlement haïtien compte, pour l’heure, 116 députés et 28 sénateurs. Cela dit,  40 millions et 600 000 gourdes ont été décaissés pour les députés alors que 28 millions ont été décaissés à l’intention des Sénateurs. On ignore si au bicentenaire, après la résolution en appui à Guy Philippe, on a décidé de verser 1 million aussi au Sénateur de la Grand-Anse, détenu en Floride.

Jean Daniel Sénat source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0