-->
Accueil | Nouvelles | Haiti | Bahon et Ranquite sont isolées depuis le passage de Sandy

Bahon et Ranquite sont isolées depuis le passage de Sandy

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Un véritable business

Actuellement, pour se rendre à Bahon ou Ranquite, il existe un seul et unique moyen, la motocyclette. Il faut tout d’abord prendre une  première course pour arriver à Grande-Rivière. Ensuite, traverser à pied là où la route est coupée, pour aller prendre une autre motocyclette de l’autre côté pour continuer la route. Si toute fois la personne est accompagnée de sa propre motocyclette, c’est toujours possible de traverser, mais il faut payer. Au bord de la rivière trouve une cinquantaine de jeunes garçons qui jouent le rôle de passeurs. Pour qu’un passeur traverse une motocyclette, il faut lui donner 100 Gourdes à l’aller et 100 Gourdes au retour. Si non, il faut laisser la motocyclette pour aller prendre un taxi de l’autre côté. Un véritable business. 

Les populations de ces deux communes restent isolées

Bahon et Ranquite font partie des communes où la production agricole et l’élevage constituent les  seules activités génératrices de revenus pour les habitants. Et pour écouler ces produits, il faut se rendre au marché de Grande-Rivière ou au Cap-Haïtien. Et voilà en ce moment, aucun véhicule ne peut traverser dans ces deux communes pour aller récupérer les denrées produites par la population locale. La situation reste et demeure critique pour les populations de ces deux communes à environ un mois depuis que le pays a été frappé par cette intempérie.  Selon le témoignage d’un habitant de Grande-Rivière ; «  ce qui s’est passé n’est pas le fruit du hasard, il y a plus de deux ans depuis que cette rivière a commencé  à avancer sur la ville, mais les autorités, n’ont pas pris le soin de faire de la prévention afin d’éviter ce qu’on est en train de vivre en ce moment ».  « Là où se trouve la rivière en ce moment, poursuit-il, se trouvait plus d’un vingtaine de maison, elles sont toutes emportées par la rivière ». 
riviere_ranquitte_bahon_243016209.jpg
Le cout de la vie dans ces deux communes risque surement d’augmenter si rien n’est fait pour ouvrir la voie à la circulation. Les populations de ces deux communes vivent au dépend de leurs rapports d’échanges avec les autres communes du département. Il faut à tout prix apporter une réponse même à titre provisoire pour alléger ce fardeau pour les habitants de Ranquite et de Bahon. 

Il faut noter, la commune de Ranquite est peuplée d’environ de 25 195 habitants et est composée des sections communales de : Bac-à-Soude, Bois-de-Lance, Cracaraille. Tandis que, la commune de Bahon est peuplée de près de 21 145 habitants  et est constituée de la ville de Bahon et de 3 sections communales : Bois Pin, Bailly (ou Bailla), Montagne Noire. (Recensement par estimation de 2009).

Yves Bernard Remarais

 

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0