Accueil | Nouvelles | Haiti | BCEN/Vérification: Les opérations avancent lentement

BCEN/Vérification: Les opérations avancent lentement

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Après la vérification des 27 procès-verbaux déposés par le candidat à la présidence Moïse Jean-Charles au BCEN, les juges électoraux et les acteurs politiques ont entamé, mercredi au Centre de tabulation des votes (CTV), la deuxième journée de vérification avec les 364 procès-verbaux déposés au tribunal électoral par Jude Célestin, le candidat de Lapeh, pour montrer qu’il y a fraudes et irrégularités dans le mode de comptage en faveur de Jovenel Moïse, gagnant des élections dès le premier tour selon les résultats préliminaires. 

Les juges électoraux ont l’air fatigué. Depuis lundi après les auditions au BCEN qui ont pris fin mardi à deux heures du matin, ils ne dorment que quelques heures par jour. Les représentants des partis politiques ne sont pas plus toniques. La fatigue les rend irritables. Ils s’énervent pour un rien et font monter la tension au CTV très souvent. Et cela ralentit le processus de vérification. 

Il est donc évident que le processus de vérification des 1 560 procès-verbaux sera plus long que prévu. L’exercice au Centre de tabulation des votes est compliqué ! Les représentants de Jude Célestin, de Maryse Narcisse et de Moïse Jean-Charles tentent de relever le maximum d’irrégularités possible dans les procès-verbaux alors que ceux de PHTK tentent de montrer que ces PV sont conformes et doivent être comptabilisés. Comme des écoliers en compétition dans une salle classe, ils se provoquent mutuellement, se querellent… Et aussi comme des enseignants, les juges électoraux interviennent à chaque fois pour des rappels à l’ordre. uf

La bataille est rude. Pour chaque procès-verbal dans le lot des 364 PV, il y a toute une plaidoirie. Les contestataires avancent leurs griefs en dénonçant des irrégularités et la partie défenderesse contre-attaque en minimisant les remarques des vis-à-vis. uf

Par exemple, dans le procès-verbal PR 86930 parmi les 364 PV de Jude Célestin , l’ex-sénateur Yvon Feuillé, représentant de Fanmi Lavalas au CTV, fait remarquer aux juges électoraux qu’il y a des signes évidents d’altération des chiffres, la feuille de comptage n’est pas signé et le PV n’est signé que par un seul membre du bureau de vote. Il souligne aussi que Felix Raymonde et Dorice Marianne ont voté mais en guise de signature il a remarqué une tache d’encre dans la liste d’émargement comme pour dire que ces électeurs n’ont ni signé ni apposé leur empreinte dans le document. Aux représentants de PHTK de rétorquer en disant que le PV PR86930 est conforme et a été bien comptabilisé. 

C’est pareil pour pratiquement chacun des 364 procès-verbaux. La même méthodologie qui a été aussi utilisée au Centre tabulation pour vérifier les 27 PV de Moïse Jean-Charles : les numéros des PV choisis sont communiqués à haute voix, on le lit en disant le nombre de votes obtenu par chaque candidat, on lit également le motif du PV, chaque partie a droit à quelques minutes pour observer le PV avant de faire des remarques sur le document. 

Les contestataires veulent vérifier la totalité des CIN par PV. Mais, le BCEN, pour aller plus vite, décide que la vérification se fera sur 20 CIN par procès-verbaux. 

Les avocats contestataires ne sont pas satisfaits de cette méthodologie. Ils ont demandé au greffe du BCEN de prendre acte de leur position qu’ils entendent utiliser au moment opportun. Encore une fois, ils exigent la présence des agents de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et de l’Office national d’identification pour authentifier les empreintes des électeurs. 

Les représentants de PHTK estiment, quant à eux, que le BCEN est déjà édifié. Selon eux, les contestataires ne veulent que retarder le processus électoral avec des « manœuvres dilatoires » et une « machination politique » visant à détruire les avancées démocratiques. Alors que la publication des résultats définitifs des élections fixée au 29 décembre 2016 paraît de moins en moins probable, le PHTK met la pression sur le CEP pour le forcer à respecter cette date. uf

Pour la deuxième journée au Centre de tabulation, la vérification a commencé à midi. Il était environ 11 heures du soir mercredi, sur les 364 PV, seulement une trentaine a été vérifiée. Sur les 1 560 PV, soit 12% au total qui seront vérifiés, 1 169 seront choisis de façon aléatoire puisque 391 PV ont été déjà soumis au BCEN par les candidats à la présidence Jude Célestin et Moïse Jean-Charles. 

Sur les 27 procès-verbaux déposés par le candidat de la plateforme politique Pitit Dessalines, 18 contiennent des cas de fraudes et d’irrégularités, selon Yvon Feuillé. 

Robenson Geffrard source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0