Accueil | Nouvelles | Haiti | Le budget du Parlement a plus que doublé en trois ans

Le budget du Parlement a plus que doublé en trois ans

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

L’Observatoire du système financier haïtien (OSFH) du Group Croissance S.A. a présenté, ce mardi, une analyse du projet de loi de finances pour l’exercice fiscal 2017-2018. Au cours de cette séance pédagogique, Rock André et Kesner Pharel ont énuméré les  allocations des crédits budgétaires des différentes institutions étatiques. Parmi les mieux lotis on retrouve les ministères de l’Éducation nationale, de la Santé publique, des Travaux publics.

Le journal a consulté les montants alloués au Parlement au cours des exercices budgétaires de 2001-2002, 2013-2014, 2014 à 2015  et 2015-2016. Ainsi, pour l’année fiscale 2001-2002, on a alloué 406 millions de gourdes au pouvoir législatif. Ce montant est passé à 2,78 milliards de gourdes lors de l’exercice 2013-2014, à 3,22 milliards de gourdes pour l’exercice 2014-2015 et à 3,33 milliards de gourdes au cours de l’exercice 2015-2016. 

Les juteuses subventions octroyées aux parlementaires provoquent toujours des réactions teintées d’indignation dans l’opinion publique. Si on connaît l’enveloppe allouée au Parlement dans le budget, la ventilation de ces fonds n’est pas toujours révélée. Sur le site du ministère de l’Économie et des Finances, on sait tout simplement que le cachet du Parlement est réparti entre le Sénat et la Chambre des députés, avec des fonds alloués au fonctionnement et à l’investissement pour le Sénat, et des fonds alloués au fonctionnement, à la questure et au secrétariat général de la Chambre des députés.

En effet, selon les explications de Kesner Pharel, au niveau du secteur social, on retrouve le MENFP avec une enveloppe de 22,92 milliards de gourdes, le MSPP avec une enveloppe de 6,14 milliards de gourdes et aussi le ministère des Affaires sociales avec une enveloppe de 3,03 milliards de gourdes. Dans le secteur économique, les plus grandes parts sont allouées aux ministères des Travaux publics, des Finances et de l’Agriculture détenant respectivement 17,61 milliards, 11,62 milliards et 10,01 milliards de gourdes. 

Dans le secteur politique, le ministère de la Justice et celui de l’Intérieur, la primature et la présidence bénéficient respectivement de 12,43 milliards, 2,74 milliards, 2 milliards et 1,61 milliards de gourdes. « Ces fonds sont en augmentation par rapport aux années précédentes », a souligné Kesner Pharel.  

Plus loin, le P.D.G. du Group Croissance a fait remarquer que dans ce secteur (politique), le Parlement est l’une des institutions les mieux loties. Ainsi, explique-t-il, pas moins de 7.2 milliards de gourdes seront allouées aux officiels du Bicentenaire durant l’exercice 2017-2018.  Cela dit, le montant alloué aux législateurs subit une augmentation de 75%, en comparaison aux 3.8 milliards de gourdes qui leur étaient allouées au cours de l’exercice précédent. « On ignore si on fait des investissements au niveau de ce pouvoir (…) C’est l’un des plus grands bénéficiaires du budget », a-t-il souligné. Sur les 7,2 milliards de gourdes, la Chambre basse recevra 3, 63 milliards contre 3,57 milliards de gourdes pour le Sénat.

Jean Daniel Sénat source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0