Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Centre-Ville Reconstruction: Nouvelle etape dans le processus d’expropriation d’immeubles

Centre-Ville Reconstruction: Nouvelle etape dans le processus d’expropriation d’immeubles

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

les concernés appeles à faire le dépôt de leurs titres de propriété pour indemnisation

L’Unité de Construction de Logement et de Bâtiments Publics veut franchir une nouvelle étape dans le cadre du processus d’expropriation d’immeubles au centre-ville de Port-au-Prince annoncé pour cause d’utilité publique.
 
Le directeur général des impôts, Jean-Baptiste Clark Neptune a fait etat mardi de la poursuite du processus d’indemnisation des propriétaires de terrains déclarés d’utilité publique au Centre-Ville de Port-au-Prince.
 
Un exercice qui se situe dans le cadre de la construction de Port-au-Prince.
 
Jean-Baptiste Clark Neptune appelle les concernés à faire le dépôt de leurs titres de propriété pour pouvoir bénéficier du dédommagement y relatif.
 
 
Me Neptune a fait savoir que les fonds destinés à indemniser les propriétaires dont les titres présentent des irrégularités seront déposés à un compte bancaire spécial jusqu’à ce que ces derniers soient en mesure de réclamer leur du.
 
Il affirme que le processus d’expropriation concerne particulièrement les propriétaires ayant des titres de propriétés ou, à défaut, des justificatifs d’impôts payés à la DGI.
 
Un citoyen qui prétend être propriétaire mais qui n’arrive pas à le démontrer, ne sera pas habilité à recevoir cet argent qui, informe-t-il, sera déposé dans une banque jusqu’à ce que le propriétaire soit en mesure de prouver que la propriété en question lui appartient.
 
Pour sa part, l’un des responsables de l’Unité de Construction des Bâtiments Publics (UCLPB) Michel Présumé  informe qu’un montant compris entre 20 et 30 millions de dollars américains est disponible pour mener à bien le processus d’expropriation et d’indemnisation.
 
 Pour ce qui est de la construction de la Cité administrative de Port-au-Prince, concernée par ce processus d’expropriation, l’Etat haïtien dispose d’environ 150 millions de dollars répartis comme suit : 128 millions pour la construction, 7.5 millions pour la supervision et 10 millions pour étude. AHP

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0