Accueil | Nouvelles | Haiti | CEPAL: Avec la 5e monnaie la plus dépréciée, Haïti aura 1% de croissance

CEPAL: Avec la 5e monnaie la plus dépréciée, Haïti aura 1% de croissance

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

La Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) prévoit un taux de croissance du PIB de 1% pour Haïti en 2017 contre 2% pour l’année qui s’achève dans moins d’une semaine. Une croissance globale de 1,3 est prévue pour l’ensemble des pays de la zone qui a connu une contraction de 1,1% durant l’année 2016. Dans son rapport annuel titré « Aperçu préliminaire des économies d'Amérique latine et de la Caraïbe 2016 », La Cepal estime qu'en 2017, l'Amérique centrale, la Caraïbe de langue anglophone et Haïti vont croître d'environ 3,7%. Pour l'Amérique du Sud en 2017, il est prévu une croissance positive de 0,9% et pour les Caraïbes anglophones 1,3%. 

L’Amérique du Sud sera la sous-région la plus touchée, avec une baisse de -2,4%, tandis que la Caraïbe se contractera de 1,7% et l'Amérique centrale aura une croissance positive de 3,6%. Le rapport de la CEPAL souligne que la croissance moyenne pondérée masque la dynamique de croissance différente entre les pays et les sous-régions. 

La République dominicaine et le Panama sont les économies les plus dynamiques enregistrées dans la région (6,4% et 5,2%, respectivement) en 2016. Ils sont suivis par le Nicaragua (4,8%), Antigua-et-Barbuda (4,2%) et puis le Costa Rica (4,1%). À l'exception du Suriname, Trinité-et-Tobago et le Belize, où les contractions sont respectivement de 10,4%, 4,5% et 2,4%. 

Dans le domaine des changes, au cours de 2016, les monnaies de la région ont eu tendance à se déprécier par rapport au dollar, dans un contexte de forte volatilité des marchés financiers internationaux. Les dépréciations nominales globales ont été la tendance générale observée avec une volatilité élevée tout au long de l'année. Lorsque l'on compare les valeurs de novembre 2016 à décembre 2015, on remarque que les monnaies de 13 pays de la région ont subi des dépréciations par rapport au billet vert. 

Les cinq pays dont les monnaies sont les plus affectées par cette dépréciation dépassant les 15% ont été la République bolivarienne du Venezuela, Suriname, Argentine, Mexique et Haïti. La gourde d’Haïti arrive en 5e position dans la liste des monnaies les plus dépréciées. En effet, de décembre 2015 au 18 novembre 2016, les dépréciations nominales ont atteint 229,9% au Venezuela, 81,9 au Suriname, 19,7 % en Argentine, 18,71 au Mexique et 17,8 % en Haïti. 

Durant la seconde moitié de 2016, plusieurs monnaies de la région ont montré des tendances à l'appréciation, ce qui a ralenti la dépréciation moyenne des 11 premiers mois de l'année. Au cours des 11 premiers mois de 2016, les réserves internationales ont enregistré une augmentation de 2,1% par rapport à la fin de 2015.

source: le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0