-->
Accueil | Nouvelles | Haiti | Des automobilistes victimes

Des automobilistes victimes

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Des conducteurs de véhicules privés se plaignent des dépassements de ligne à outrance des véhicules de l'État dans différentes régions du pays, notamment à Port-au-Prince. Une situation qui cause quotidiennement des dommages regrettables.

De plus en plus, les chauffeurs pilotant les véhicules de l'État emboutissent les véhicules de particuliers puis poursuivent leur chemin sans naturellement endosser les responsabilités qui en découlent. On nous rapportait, à la rédaction du journal, plusieurs de ces cas-là. Après constat, nous avons pu vérifier cet état de fait à la suite de la mésaventure dont deux de nos collaboratrices ont été victimes la semaine écoulée.

La première à l'angle des rues Rigaud et Aubran (Pétion-Ville): le véhicule a été endommagé par un de ces chauffeurs de l'administration publique, qui roulait à vive allure. La seconde à Lalue, et non des moindres: la voiture de l'un de nos directeurs a été sévèrement endommagée par un des ces véhicules immatriculés "officiel" dont le chauffeur faisait le forcing dans les embouteillages sur la route du Canapé-Vert. Autant d'anomalies que nous signalons à l'attention des autorités gouvernementales qui doivent pallier cette situation.

A cet effet, il est important de rappeler que, sous l'administration de l'ancien président René Préval, l'ambassadeur Fritz Longchamps, secrétaire de la présidence, avait obtenu un grand succès via sa campagne publicitaire tendant à dissuader les dépassements des véhicules de l'État dans les lignes, dans les bouchons et les embouteillages. Il recommandait que les hauts fonctionnaires quittent leurs domiciles ou leurs bureaux bien avant l'heure pour atteindre un lieu de rendez-vous. Bizarrement, cet acquis-là, au titre de l'ordre dans la cité, est remis en cause par les nouveaux arrivants dans les meubles de la République.

Amos Cincir
Jean-Claude Boyer

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00