Accueil | Nouvelles | Haiti | Des étudiants de l’UEH perturbent un débat à l’INAGHEI

Des étudiants de l’UEH perturbent un débat à l’INAGHEI

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Les panélistes de gauche à droite: Daly Valet, Louis Josué, Youri Latortue et Sauveur Pierre Étienne

Un groupe d’étudiants de la Faculté d’ethnologie ont interrompu jeudi, avec fracas, une conférence-débat à l’Institut national d’administration, de gestion et des hautes études internationales (INAGHEI). Cette conférence a été l’initiative de l’association solidaire universitaire et citoyenne pour le développement (SUCDEV), de concert avec l’INAGHEI, dans le cadre de la célébration de sa deuxième année d’existence.

Quelques quarante minutes après le lancement des débats sur le thème : « Élections et crise politique en Haïti quelles perspectives pour 2015 ? », un groupe d’étudiants protestataires de la Faculté d’ethnologie ont interrompu la causerie qui pourtant paraissait très intéressante au début. Cette conférence avait comme intervenants l’ancien sénateur Youri Latortue, le journaliste Daly Valet et le coordonnateur général de l’Organisation du peuple en lutte (OPL), Sauveur Pierre Etienne. Ces étudiants, qui  criaient de vive voix : « mete moun sa yo deyò o, moun sa yo fè twòp o », ont tenté d’ériger des barricades de pneus devant la barrière principale de l’institution, et ont frappé très fort les portes des salles A1, A2 et A3 de l’INAGHEI. Ils ont lancé des propos hostiles et grossiers contre l’ancien sénateur Youri Latortue, l’unique intervenant qui a eu la chance de présenter ses points de vue sur la crise.

Youri Latortue a été choisi pour être le premier des trois intervenants à prendre la parole, un choix justifié par l’expérience de l’ancien sénateur, pour avoir déjà participé à des élections. Dans  ses propos, il présentait trois  facteurs principaux de cette situation de crise permanente, qui sont d’abord l’inadéquation de la Constitution de 1987 à caractère très démocratique, et la précarité des conditions socio-économiques, ensuite le non-respect des règles démocratiques et des institutions par les acteurs politiques, et enfin les conflits qui résultent des différentes élections réalisées après 1986. Le sénateur a proposé comme solution à cette crise la continuité du dialogue jusqu’aux élections ou l’application de l’art. 139 de la Constitution. Et c’est à ce moment même que les protestataires ont d’interrompu la conférence.

Après quelques minutes, elle était reprise et le journaliste Daly Valet était en train d’inviter le public à ne pas se tromper sur la crise qui, selon lui, a une connotation électorale, mais qui en réalité est une crise systémique, une crise conjoncturelle. Pendant qu’il expliquait que le système n’arrive pas à donner des résultats ni à changer les conditions de vie de la population, la faillite des institutions de l’État sont à la base de cette crise, les étudiants protestataires ont coupé l’électricité. A ce moment régnait une situation de panique, et les journalistes commençaient à plier bagage, tout le monde cherchait à se mettre à l’abri par crainte que les choses dégénèrent. Ainsi, tout le monde a constaté qu’il n’y avait aucune issue pour que la conférence reprenne.

Pour sa part, le coordonnateur général de l’OPL, Sauveur Pierre Etienne, qui n’a pas eu le temps de dire un mot, croyait qu’il allait y avoir un débat contradictoire, puisque les trois intervenants ont chacun leur parcours, leurs approches épistémologiques, leurs démarches méthodologique sur la question.

Toutefois, Schultz Simpssie Cazir, président de SUCDEV, a levé la séance tout en s’excusant auprès des intervenants et des étudiants qui ont fait le déplacement les rassurant de la reprise de cette conference-débat à une date ultérieure.

Evens Régis - Source: Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0