Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Gaillot Dorsinvil attendu mercredi au Parquet de Port-au-Prince

Gaillot Dorsinvil attendu mercredi au Parquet de Port-au-Prince

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

L’ancien président du Conseil Electoral Provisoire (CEP), accusé Gaillot Dorsinvil, accuse entre autres de corruption, concusion et violation de droits politique, est attendu mercredi au cabinet d’instruction où il sera entendu par le juge Yves Altidor.

L’information a été confirmée par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jean Renel Sénatus qui informe que M. Dorsinvil sera entendu suite à des plaintes qui ont été déposées au Parquet dont l’une par lui-même.

En effet, M. Dorsinvil accuse des agents de la PNH (Police Nationale d’Haïti) d’avoir entre autres confisqué son passeport et  même bu de son jus, dans le réfrigérateur.

L’ancien numéro un de l’ancien appareil électoral, décrié par de nombreux secteur fait l'objet de plaintes déposée contre lui par des anciens candidats à la présidence notamment Jean Henry Céant et Yves Cristallin, pour violation de leurs droits politiques.

Ce sont toutes des plaintes fondées et dont nous avons jugé la pertinence, a dit le Commissaire Jean Renel Sénatus, souligant que ce sont tous les membres du CEP qui sont concernés.

Toutefois, pour beaucoup, si le CEP de Gaillot Dosinbvil etait effectivement jugé, de nombreuses mains étrangères et locales pourraient être prises dans l'étau de la justice. D'anciens candidats aujourd'hui en poste et d'anciens dirigeants pourraient  ne pas souhaiter non plus que l'affaire soit portée devant la justice

Sur un autre plan, le commissaire du gouvernement a  confirmé l’arrestation dimanche, dans un club à Delmas, d’une trentaine de jeunes ainsi que le propriétaire de la boite, pour atteinte aux bonnes mœurs.

Le chef du Parquet de Port-au-Prince se dit déterminé à combattre la délinquance juvénile et les activités immorales dans sa juridiction. "Les pratiques immorales impliquant entre autres  des relations exuelles entre des hommes d'âge mûr et des mineures ne seront pas tolérées sous mon administration", a promis le commissaire du gouvernement.

AHP

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
4.00