Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Haïti : Diriger les fonds issus de la diaspora vers de nouveaux projets

Haïti : Diriger les fonds issus de la diaspora vers de nouveaux projets

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Les dirigeants haïtiens seraient sur le point de financer de nouveaux projets à partir de fonds issus des transferts effectués par les membres de la diaspora, a laissé comprendre le directeur du ministère de la planification et de la coopération externe Yves Robert Jean.

« Des mesures ponctuelles et structurelles sont en train d’être prises pour bien diriger les fonds de la diaspora en Haïti », a déclaré Yves Robert Jean dans une conférence de presse tenue le 22 novembre, à la base logistique de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haiti (Minustah).

Ces décisions seraient en cours d’étude notamment par le Ministère des haïtiens vivant à l’étranger (Mhave), dont le titulaire est Daniel Supplice.

Il est non seulement prudent mais il est extrêmement urgent pour les pays les moins avancés de repenser les politiques relatives aux transferts de fonds et le rôle que ceux-ci peuvent jouer dans la promotion du développement industriel et dans la transformation structurelle de leurs économies, estime le directeur du ministère de la planification, qui évoque l’éventuel risque d’une déflagration économique mondiale.

Yves Robert Jean a tenu ces propos à l’occasion du pré-lancement en Haiti du rapport du Conseil de développement économique et social des Nations-Unies sur les Pays moins avancés (PMA) au nombre de 48 dont Haïti.

Le grand lancement de ce rapport de recherche aura lieu le lundi 26 novembre prochain.

Le conseil avait travaillé sur les renvois de fonds des diasporas des PMA et la manière d’impliquer les compétences des ressortissants de ces pays dans le renforcement de la capacité productive (capacité d’innovation, de recherche et d’infrastructure), de ceux-ci.

Déjà depuis le mois de juin 2011 le gouvernement a entrepris un processus de prélèvement de taxes sur les transferts pour la constitution du Fonds National pour l’Éducation (Fne), sur lequel aucun rapport consolidé n’est publié.

Alter Presse

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
5.00