Accueil | Nouvelles | Haiti | Environnement: Haïti tarde à rejoindre l’accord de Paris

Environnement: Haïti tarde à rejoindre l’accord de Paris

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Simon Dieuseul Desras Ministre de l'environnement

« 117 parties, à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Cop22), ont déjà ratifié l’accord de Paris (Ndlr : Cop 21, décembre 2015). A ce rythme, on risque d’être parmi les rares pays, très vulnérables, qui n’ont pas encore rejoint cet accord ».

C’est ce qu’a déclaré le titulaire du Ministère de l’environnement (Mde), Dieuseul Simon Desras, lors d’un point de presse, ce mardi 13 décembre 2016, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les interventions ont porté sur la restitution des résultats de la Cop22, qui s’est tenue, du lundi 7 au vendredi 18 novembre 2016, à Marrakech (Maroc).

Tenant compte des opportunités, qu’offre l’accord de Paris, dans la lutte contre les changements climatiques, Desras invite le parlement haïtien à accorder une attention particulière au processus de ratification du premier traité international universel, en matière de lutte contre les changements climatiques.

Ce traité devrait être ratifié à la première séance en assemblée nationale, le deuxième lundi du mois de janvier 2017, souhaite Desras.

Le pays serait bien préparé pour la mobilisation rapide des trois millions de dollars américains (US $ 1.00 = 68.00 gourdes ; 1 euro = 78.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), destinés à financer l’élaboration d’un Plan national d’adaptation (Pna) aux changements climatiques, dit-il.

« Si le changement climatique est une menace pour le développement du pays, il est aussi une opportunité unique pour guider le développement d’Haïti vers le chemin de la durabilité », affirme, pour sa part, Maximilien Pardo, coordonnateur (programme pays) du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue).

L’Onu environnement, le Mde et ses partenaires travaillent pour marier la gestion de l’environnement à la réduction des risques, par la restauration d’écosystème protecteur, fait savoir Pardo.

De son côté, le Programme de Nations unies pour le développement (Pnud) s’est engagé à fournir un appui pertinent et soutenu à la lutte contre les changements climatiques.

Cet appui est basé sur un nouveau paradigme, essentiellement caractérisé par une approche systémique de la question, qui prend en considération les réalités des plus vulnérables, avance Yvonne Helle, directrice principale du Pnud

Alter presse



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0