Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Heurts entre un groupe d'étudiants et le cortège présidentiel

Heurts entre un groupe d'étudiants et le cortège présidentiel

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Une fusillade a éclaté le 17 février à quelques mètres du palais présidentiel haïtien. C’est la conséquence d’un accrochage près de la faculté d'ethnologie de Port-au-Prince entre un groupe d'étudiants et le cortège du chef de l'Etat Michel Martelly. Il y aurait au moins un blessé parmi les étudiants.

Tout a débuté quand le président de la République est sorti à pied du Palais national pour défiler sur la place du Champ de Mars avec un groupe de danseurs du carnaval. Michel Martelly était suivi de plusieurs centaines de partisans quand le cortège est arrivé au niveau de la faculté d'ethnologie où se déroule un colloque international. Michel Martelly a alors voulu entrer dans l'université mais les étudiants lui ont interdit l'accès en arguant que le président n'avait pas été invité. Les étudiants ont alors jeté des pierres sur le cortège.

En réponse, la police a lancé plusieurs grenades lacrymogènes et tiré en l'air à balle réelle. Dans la panique et la confusion, plusieurs personnes se sont introduites dans la faculté et ont cassé du mobilier et des vitres de véhicules. Trois étudiants ont été blessés et conduits à l'hôpital.

Ces faits sont révélateurs du ras-le-bol de certains Haïtiens envers le comportement imprévisible du chef de l'Etat mais, dans un communiqué diffusé par mail, la présidence explique que ces incidents sont dus à des fauteurs de troubles réfugiés dans la faculté et elle met aussi en garde ceux considérés comme des manipulateurs qui incitent à la violence.

Source: Armelie Baron et RFI

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00