Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Hommage posthume du chancelier dominicain à Sonia Pierre

Hommage posthume du chancelier dominicain à Sonia Pierre

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Des déclarations exceptionnelles de Carlos Morales Troncoso pour saluer les "positions et principes " qu'avait épousés la célèbre militante dominico-haïtienne longtemps honnie par l'establishment dominicain

Le chef de la diplomatie dominicaine, Carlos Morales Troncoso, a déploré lundi la disparition la veille de la militante dominico-haïtienne, Sonia Pierre, en reconnaissant son rôle de premier plan dans la lutte en faveur de l'intégration des descendants d'haïtiens malgré des divergences avec le pouvoir.

« Je partage la douleur de sa famille, particulièrement de ses enfants à qui j'envoie un message de solidarité dans ces moments douloureux », a déclaré à New York le chancelier qui intervenait dans la presse dominicaine.

Parlant au nom de l'administration Leonel Fernàndez au moment où il s'apprêtait à se rendre à México, siège du XIIIe sommet du mécanisme de dialogue et de concertation de Tuxtla, M. Troncoso a confié qu'en dépit de ses divergences de vue avec l'activiste de renommée internationale, il reconnaît que Sonia Pierre a défendu en permanence les positions et principes auxquels elle croyait.

« Le meilleur hommage que je puisse rendre à sa mémoire c'est en renouvelant notre foi dans le dialogue et les contacts directs comme la voie la plus intéressante pour débattre des idées et parvenir à un consensus dans un pays démocratique comme la République Dominicaine », a conclu le chancelier considéré comme l'un des principaux représentants du secteur conservateur en territoire voisin.

Victime d'un infarctus, Sonia Pierre, 48 ans, est décédée dimanche après avoir incarné pendant longtemps la lutte en faveur de l'émancipation de centaines de milliers de dominicains d'ascendance haïtienne condamnés à végéter dans les bas-fonds de la société dominicaine.

La fougueuse militante vivait avec un stimulateur cardiaque après avoir subi, ces dernières années, deux interventions chirurgicales. spp/Radio Kiskeya

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0