-->
Accueil | Nouvelles | Haiti | INITE dresse un bilan sombre de la situation du pays

INITE dresse un bilan sombre de la situation du pays

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

La Plate- forme INITE a dressé un tableau sombre de la situation socio -économique du pays durant l’accession de Michel Joseph Martelly au pouvoir. Les promesses faites par le chef de l’État durant sa campagne sont fallacieuses selon un constat d’INITE. La situation de misère dans laquelle se trouve le peuple haïtien ne reflète en aucun sens, le changement qu’il prônait, pense la plate-forme. Celle-ci dit Voir dans ces promesses non tenues, une certaine méfiance du peuple vis-à-vis du locataire du Palais national. En outre, INITE dit appuyer la vigilance de la population quant à l’implantation d’un régime totalitaire dans le pays par le président Martelly. L’attitude de ce dernier, estime INITE, fait planer un certain doute sur la capacité de l’équipe gouvernementale à assurer une meilleure gouvernance de la chose publique.

Cette méfiance résulte de la légèreté avec laquelle, l’équipe au pouvoir dirige le pays, croit INITE. Selon la Plate-forme, les citoyens vivent dans l’inquiétude suite à la recrudescence de l’insécurité dans le pays. Elle estime cette situation est quasiment défavorable à la stabilité et au développement durable du pays. Les dernières révélations selon lesquelles des proches du pouvoir seraient impliqués dans des actes de kidnapping ne font qu’augmenter le doute qui plane au sein de la population, pense-t-elle.

Face à ce constat, INITE se voit dans l’obligation de faire mention de toute une série de facteurs mettant en question la mauvaise gouvernance de l’Exécutif. Arrestation arbitraire, nomination illégale des juges à la cour de Cassation, mise en place controversée du CEP, perception de nouvelles taxes, publication du nouveau budget 2012-2013 sans l’approbation du Parlement sont, selon INITE, autant de dérives qui seraient à l’origine de tel doute.

Par ailleurs, la Plate-forme INITE se dit consternée par le comportement du chef de l’État qui n’a pas fait preuve de nationalisme lors de la commémoration de la bataille de Vertières, le 18 novembre dernier. Il a choisi de se rendre en Espagne au lieu de rendre hommage aux ancêtres qui, au prix de leur sang, ont permis aux haïtiens de recouvrer leur liberté, a fait remarquer ce regroupement politique.

Vaudreuil Calixte vaucal555@yahoo.fr
Source: Le Matin
  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0