Accueil | Nouvelles | Haiti | La liberté d'expression ancré dans le quotidient Haitien

La liberté d'expression ancré dans le quotidient Haitien

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) à travers le Bureau du Rapporteur Spécial pour la Liberté d’Expression, le Ministère de la Communication et celui des Affaires Etrangères et des Cultes, ont organisé conjointement, jeudi, un séminaire sur le « Standard du système interaméricain des droits de l’homme relatifs à la liberté d’expression et l’accès à l’information ».

« Consacré par l’article 28 de la Constitution de 1987, dans la section dédiée aux droits fondamentaux, le droit à la liberté d’expression est aujourd’hui irrémédiablement ancré dans le quotidien haïtien. », a déclaré Nino Karamaoun,  qui a intervenu au nom du Chargé d’Affaires, du Représentant Spécial de l’OEA en Haïti M. Frédéric Bolduc.

Les intervenants ont présenté le Système Interaméricain des Droits Humains et les standards internationaux en matière de liberté d’expression, l’importance que représente le droit à la liberté d’expression et  l’accès à l’information dans la défense des droits fondamentaux.

La mise en commun des idées, les actions et les stratégies pour la garantie du droit à la liberté d’expression et l’accès à l’information, a été également l’un des thèmes abordés lors des séances.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Communication Rocthild François Junior,  sa salué  la tenue de ce séminaire de deux jours sur le système interaméricain des droits de l’homme relatif à la liberté d’expression et l’accès à l’information, fruit de la collaboration entre Haïti et l’OEA.

Le ministre François dit  souhaiter que ces assisses qui revêtent d’une importance capitale, servent à contribuer au renforcement de l’état de droit à travers une sensibilisation effective pour un meilleur accès à l’information.

Le porte-parole du Gouvernement a souligné que l’équipe en place au pouvoir est consciente des enjeux et défis qui sont attachés à la liberté d’expression et l’accès à l’information. « Au niveau du Gouvernement de la République, nous œuvrons chaque jour de manière à garantir les concepts de participation et de transparence dans les décisions politiques pour favoriser une démocratie participative », s’est t-il enorgueilli.

Pour sa part, selon  M. Nino Karamaoun, la présence en grand nombre de participants à ces assises tout comme la participation la veille d’une multiplicité d’acteurs de la société civile  dans un espace on ne peut plus public, pour débattre sans retenue ou censure de la mise en œuvre du droit à la liberté d’expression dans la réalité haïtienne, est en soi un témoignage puissant de la transformation profonde qu’a connu ces dernières années la société haïtienne et de son attachement aux valeurs démocratiques.

« Consacrée par l’article 28 de la Constitution de 1987, dans la section dédiée aux droits fondamentaux, le droit à la liberté d’expression est aujourd’hui irrémédiablement ancré dans le quotidien haïtien. », a déclaré Nino Karamaoun,

Selon M. Karamaoun, si le degré de libre expression est un indicateur probant de la vigueur d’une démocratie, il peut alors, sans conteste, être affirmé que la démocratie haïtienne est des plus bouillonnante. hpn



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0