Accueil | Nouvelles | Haiti | La Minustah partira l’année prochaine

La Minustah partira l’année prochaine

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Jocelerme Privert rencontre la presse de New York

Le mandat de la Minustah va être renouvelé encore pour six mois. Mais cette fois, ce sera la dernière pour les Casques bleus, en Haïti depuis 2004, selon ce qu’a fait savoir au chef de l’État haïtien le vice-secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson. Dans une interview accordée, jeudi, au Nouvelliste, après une rencontre à New York avec ce haut cadre de l’ONU, Jocelerme Privert estime que la police nationale est maintenant en mesure d’assurer la sécurité sur tout le territoire. 

« C'est presque certain qu’il n'y aura pas un autre renouvellement du mandat de la Minustah, d'après ce qui m'a été dit. Très prochainement, l'ONU enverra une mission en Haïti pour évaluer le départ des Casques bleus de sorte qu’à partir de l'installation du prochain président, le 7 février, toutes les actions soient prises pour le désengagement de la Minustah en Haïti », a indiqué  au journal le président provisoire.  

Le mandat de la Minustah sera prolongé une dernière fois pour six mois, l’un des points abordés dans la rencontre d’hier jeudi entre Jocelerme Privert et le vice-secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson.

À la question du Nouvelliste, à savoir, sommes-nous prêts à prendre en charge seuls la sécurité du pays ?, le président Privert a répondu en ces termes: « Avons-nous été prêts à financer nous-mêmes nos élections? Nous sommes un pays et nous avons des responsabilités. Chaque fois que le besoin se fait sentir, nous avons l'obligation de montrer notre capacité... »

« Le 15 mai dernier, un commando armé avait attaqué le commissariat des Cayes, je pourrais dire que c'était un test. La police, avec courage, avait répondu à ce test. Tout le monde est conscient que la réaction est sortie de la PNH, elle-même. La police a fait preuve de maturité, de professionnalisme et a montré de plus en plus ses capacités à affronter les vrais défis », a expliqué M. Privert.

La Présidente chilienne, Michelle Bachelet, a décidé de retirer ses troupes en avril 2017, ce qui prendra entre six et trois mois, a informé le ministre de la Défense, Jose Antonio Gomez, dans des déclarations rapportées cette semaine par le journal chilien El Mercurio.

Par ailleurs le président provisoire et le vice-secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, ont également abordé le dossier du choléra. «  Ban Ki-moon, au terme de ses 10 ans, a reconnu qu’il y a des tâches noires qui entachent l'ONU, comme la question des violences sexuelles impliquant les Casques bleus et le choléra. Il a reconnu que c'est une responsabilité morale que les Nations unies se doivent d'assumer », selon M. Privert.

Il a fait savoir que Jan Eliasson et lui ont parlé d'une assistance matérielle aux victimes directes du choléra, mais aussi de l'obligation pour les Nations unies de mobiliser les fonds pour éradiquer de façon définitive et irréversible ce fléau qui affecte notre pays. « L'un des principaux vecteurs qui favorisent la propagation de la maladie, c'est une question de l'hygiène publique, l'assainissement, l'insalubrité, l'accès à l'eau potable… », a avancé le chef de l'État, soulignant que c'est par là que doit passer la réponse à l'épidémie.

Ce vendredi, sur la tribune des Nations unies, à l’occasion de la 71 Assemblée générale, Jocelerme Privert devrait fixer la position d’Haïti par rapport à l’ONU sur la question du choléra

Robenson Geffrard source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00