Accueil | Nouvelles | Haiti | Motocyclettes: La PNH s'engage à freiner les actes de banditisme

Motocyclettes: La PNH s'engage à freiner les actes de banditisme

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

« Un système de contrôle et de gestion des motocyclettes » a été mis sur pied pour freiner le phénomène de banditisme dans la région métropolitaine. Le directeur général de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, a lancé mercredi à Pétion-Ville ce projet en présence de la mairesse adjointe de la commune, Alexandra Roumain. Michel-Ange Gédéon annonce par ailleurs que des mesures ont été prises pour sécuriser les fêtes de fin d’année dans le pays.

Environ 4 755 motocyclettes ont été déjà enregistrées dans le cadre du projet pilote expérimenté par la PNH à travers les commissariats dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. C’est ce qu’a révélé le haut état-major de la police. Michel-Ange Gédéon a confié que le trafic à moto représente une grande préoccupation pour l’institution policière. Selon lui, celui-ci est l’une des principales causes de la criminalité dans le pays. Le DG de la PNH croit mordicus que la régulation de ce trafic peut dégonfler les chiffres en ce qui a trait à la criminalité. 

« Réguler le trafic à moto est un impératif pour la police », soutient M. Gédéon, soulignant que ce projet s’articule autour de deux phases. Primo: le recensement des motos et secundo : leur enregistrement au niveau des grandes villes, notamment les commissariats de l’aire métropolitaine incluant Cité Soleil et Tabarre. 

Pour avoir le contrôle des motards et tenter de freiner les actes de criminalité commis ces derniers temps à motocyclette, plusieurs dispositions ont été adoptées : un numéro inscrit dans une base de données est attribué au conducteur afin de permettre aux autorités d’identifier le circuit auquel il est affecté ; un gilet a été remis à chaque conducteur lors du lancement de ce projet... Cette base de données est constituée à partir des informations recueillies sur les propriétaires des motos, les conducteurs et deux personnes de référence fournies par les concernées. Ces informations seront partagées avec la DCPJ pour toute éventuelle enquête. Le haut état-major de la PNH explique qu’un contrôle minutieux sera fait sur les motards. 

Ce plan a été conçu de concert avec la direction départementale de l’Ouest, les commissariats de la région métropolitaine, les autorités municipales, les associations de motocyclettes ainsi que les concessionnaires. 

La police ne chôme pas pour les fêtes de fin d’année 

À en croire Michel-Ange Gédéon, toutes les dispositions ont été prises pour garantir la sécurité de la population pour les fêtes de fin d’année. Le numéro un de la police informe que des agents de toutes les unités spécialisées de l’institution policière sont déployés sur le terrain. Il dit s’intéresser à des fêtes de fin d’année qui se sont déroulées dans le calme afin que la population puisse vaquer librement à ses occupations. Il a fait savoir que des mesures ont été prises également pour la journée du 29 décembre, date prévue pour la publication des résultats du second tour de l’élection présidentielle. 

Michelson Césaire source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0