Accueil | Nouvelles | Haiti | Matthew/USA: La politique de déportation des sans-papiers haïtiens suspendus

Matthew/USA: La politique de déportation des sans-papiers haïtiens suspendus

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Jeh Jhonson secrétaire d'état Américain à la sécurité intérieure

Les ravages causés par l'ouragan Matthew en Haïti ont mis en attente la nouvelle politique d'expulsion des Haïtiens qui se trouvent aux États-Unis sans autorisation, mais le gouvernement a l'intention de revenir sur cette décision dans le futur, a déclaré le mardi 11 octobre 2016 le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jeh Johnson.

Prenant la parole à Mexico où il a eu des entretiens avec des responsables du gouvernement mexicain sur les questions frontalières, la migration et la sécurité, M. Johnson a noté que certains vols vers Haïti ont été suspendus à la suite de l'ouragan, qui a tué des centaines de personnes.

« Nous devrons faire face à cette situation, l'aborder, être sympathiques à la détresse du peuple haïtien à la suite de l'ouragan », a-t-il déclaré. « Mais après cette situation, après que cette circonstance aura été traitée, nous aurons l'intention de reprendre le changement de politique que j'ai défini à ce propos il y a quelques semaines. »

Les États-Unis ont cessé d'expulser les Haïtiens après que le pays a été frappé par un tremblement de terre dévastateur en 2010, les mettant de préférence en liberté conditionnelle humanitaire. Mais le 21 septembre, la Sécurité intérieure a commencé à mettre les Haïtiens dans les centres de détention comme un prélude à leur déportation. 

L'idée qui sous-tend cette nouvelle pratique était que «les migrants haïtiens qui viennent dans notre pays illégalement seraient traités comme des immigrants en provenance de presque tous les autres pays qui sont entrés illégalement dans notre pays», a déclaré Johnson.

Des milliers d'Haïtiens sont arrivés à Tijuana, au Mexique, au cours des dernières semaines dans l'espoir d'entrer aux États-Unis, créant une impasse migratoire à la frontière. Ils ont également envahi les refuges mexicains pendant qu'ils attendent, alors que beaucoup d'entre eux dormaient à la belle étoile sur des cartons.

Le secrétaire de l'Intérieur du Mexique, Miguel Angel Osorio Chong,  a déclaré que les migrants haïtiens étaient un sujet de discussions avec Johnson et qu’il était de la responsabilité du Mexique de tenter d'améliorer leurs conditions pendant qu'ils y séjournaient.

Il a également souhaité que les Etats-Unis, qui procèdent au traitement seulement d’environ 75 migrants haïtiens par jour au poste frontière de San Ysidro, à San Diego, puissent être en mesure d'accélérer les choses.

« Très probablement (leur nombre) peut augmenter après le passage de l'ouragan », a déclaré Osorio Chong.

Le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés et l'Organisation internationale pour les migrations ont des représentants qui visitent Tijuana cette semaine pour faire le point sur la situation.

Avec l'élection présidentielle des Etats-Unis qui arrive dans les prochaines semaines et les Mexicains qui devaient choisir un successeur au président Enrique Peña Nieto en 2018, les responsables dans les réunions de mardi dans la capitale mexicaine avaient leurs yeux rivés sur de futures coopérations.

« Nous avons convenu d'instituer un groupe de travail de haut niveau pour faire le suivi au-delà de nos gouvernements, au-delà des administrations dont nous faisons actuellement partie», a déclaré Osorio Chong.

Source Miami Herald

Traduit par Patrick SAINT-PRE  et Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0