Accueil | Nouvelles | Haiti | Lavalas et Pitit Desalin se rejoignent sur le béton

Lavalas et Pitit Desalin se rejoignent sur le béton

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Des milliers de manifestants ont gagné les rues de la capitale, ce jeudi, à l’occasion du 26e anniversaire des premières élections démocratiques organisées en Haiti. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la mobilisation contre les résultats préliminaires des joutes électorales.

La mobilisation contre les résultats préliminaires, donnant gagnant Jovenel Moïse, n’en démord pas. Alors que les assises au niveau du Bureau du contentieux électoral national sont dans l’impasse, les partisans des partis contestataires foulent le macadam. Après quelques jours de répit, ils ont répondu à l’appel de Fanmi Lavalas et Pitit Desalin.Un long cortège est parti de St-Jean Bosco, et de Carrefour Péan, pour aboutir au centre-ville de Port-au-Prince, en passant par Pétion-Ville.  Les manifestants ont lancé des propos acerbes contre les membres de l’organisme électoral, notamment son président, Lépold Berlanger. 

Sur le parcours, le candidat de Pitit Desalin, Jean Charles Moïse, évoque une bataille juridico-politique. L’ancien sénateur dénonce une frange de la communauté internationale « qui veut imposer un président au peuple haïtien ». « Nous allons combattre ce complot au BCEN et sur le béton », a-t-il grondé, entouré de quelques militants chauffés à blanc. 

Son avocat au BCEN, Evelt Fanfan, appelle pour sa part à la résistance. « Le peuple haïtien a le droit de résister, de (se) mobiliser, de manifester afin d’obtenir les résultats de son vote. Nous irons jusqu’au bout. On a violé nos droits au BCED et au BCEN, ce qui nous reste, c’est la mobilisation », a tempêté l’homme de loi.  Même son de cloche pour Rony Timothée, l’un des porte-parole de la plateforme Pitit Desalin. 

La candidate de Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse, a été remarquée au niveau de Delmas 18, entourée d’une meute de supporteurs arborant t-shirts et drapeaux à son effigie. Elle souligne que ce 16 décembre rappelle la première élection démocratique organisée en Haïti. Celle-ci a été remportée par Jean-Bertrand Aristide, représentant national de son parti. « Aujourd’hui, nous soufflons la corne de Capois la Mort, nous rejetons ce coup d’État électoral », a-t-elle balancé, faisant allusion aux élections organisées le 20 novembre dernier, auxquelles elle est arrivée en 4e position, selon les résultats préliminaires. Maryse Narcisse promet qu’elle mènera sa bataille sur deux fronts. « Tout ce qui concerne la légalité est confié à notre cabinet d’avocat. Pour le reste, on emprunte le macadam », a-t-elle indiqué.

La marche s’est déroulée sous un imposant dispositif de sécurité déployé par les forces de l’ordre. Toutefois, quelques incidents ont été enregistrés. À la rue Rébecca, des individus ont brisé quelques pare-brises de véhicules. Les manifestants ont essuyé quelques jets de pierre au niveau de morne Lazarre. Cette manifestation s’est terminée dans le calme au niveau du Champ de Mars en début de soirée.

Jean Daniel Sénat source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0