Accueil | Nouvelles | Haiti | Le cardinal Langlois appelle à éviter une catastrophe politique

Le cardinal Langlois appelle à éviter une catastrophe politique

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Cardinal Langlois

Une délégation de la Conférence épiscopale a quitté la capitale haïtienne mercredi pour participer à une conférence spéciale sur Haïti le 10 janvier prochain au Saint-Siège. Quelques heures avant son départ pour le Vatican, le cardinal Chibly Langlois a invité les acteurs politiques au dialogue pour éviter au pays une catastrophe semblable à celle du 12 janvier 2010.

Des représentants des églises sœurs, les organismes internationaux et des officiels auprès du Saint-Siège devront participer à cette rencontre proposée par le pape François. « Cinq ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le Saint-Siège veut renouveler sa communion et sa collaboration avec l’Eglise d’Haïti et avec le peuple haïtien », li-t-on dans une déclaration rendue publique par la Conférence épiscopale mercredi.

Pas moins de onze personnes, parmi elles des prêtres, des laïques et des personnalités de la société civile font partie de la délégation qui reviendra au pays dans la matinée du 12 janvier. « Communion de l’Eglise : mémoire et espérance pour Haïti, cinq ans après le tremblement de terre », c’est le thème retenu pour la conférence qui coïncide avec la commémoration des cinq ans du tremblement de terre.  

« Nous ferons la mémoire de cette catastrophe meurtrière qui a provoqué plus de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abri, a déclaré le cardinal Chibly Langlois dans une conférence de presse prononcée peu avant son départ pour le Vatican. Nous ferons le voyage avec un sentiment de joie, mais aussi avec beaucoup d’espérance, parce que nous croyons que c’est pour mieux aider et soutenir Haïti que le pape François a convoqué cette conférence ». Le cardinal dit espérer beaucoup de cette conférence pour aider à reconstruire l’homme haïtien, mais aussi les nombreux bâtiments détruits le 12 janvier 2010.

Dans la déclaration communiquée aux médias, la Conférence épiscopale affirme espérer le renforcement de la communion ecclésiale avec les églises sœurs pour renforcer en Haïti la capacité institutionnelle des diocèses afin de répondre aux exigences de leur mission.

Plus loin, le cardinal Langlois est intervenu sur la crise politique et a une nouvelle fois invité les acteurs au dialogue. « La situation géographique d’Haïti fait que nous pouvons avoir un tremblement de terre à tout moment, mais nous ne souhaitons pas un autre type de tremblement de terre, comme un tremblement politique, a lancé l’homme d’Eglise faisant référence à la situation politique actuelle. Pour ne pas faire connaître au pays la même situation qu’on a connue lors du tremblement de terre ».

« Voilà pourquoi nous invitons tous les acteurs politiques à planifier la date du 12 janvier pour éviter une catastrophe politique, sociale et économique au pays. Et nous pouvons l’éviter », a dit le cardinal sous les regards des membres de la Conférence épiscopale, dont Monseigneur Pierre André Pierre et Monseigneur André Dumas. Le cardinal Langlois dit partir participer à la conférence en portant la réalité sociopolitique du pays dans son cœur.

Insistant sur la nécessité pour les acteurs politiques de dialoguer, le cardinal dit souhaiter qu’ils parviennent à trouver une solution acceptable pour tout le monde. « Nous disons bien acceptable car la solution idéale n’existe pas. Nous voulons une solution capable de faire sortir le pays de ce blocus et c’est important. »

Comme un cri d’alarme, l’homme d’Eglise affirme que « beaucoup de gens souffrent; le pays aussi. Il faut que ceux qui font de la politique se mettent toujours en tête qu’il faut dialoguer pour arriver à s’entendre et faire avancer le pays. Qu’ils arrêtent de courir après leurs intérêts personnels et rester sur la corde raide. Mais il faut de la flexibilité dans la quête d’une solution à cette situation ».



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00