Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Le grand Sud, choisi comme pôle de départ et d’accueil de touristes en provenance d’Europe

Le grand Sud, choisi comme pôle de départ et d’accueil de touristes en provenance d’Europe

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Interview dans le programme "Hoy por Hoy" - Cadena Ser avec le journaliste Carles Francino

Souhaitant créer « un produit touristique haïtien », le ministère du tourisme annonce des initiatives pour favoriser une reprise des activités touristiques en Haïti, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

La politique du gouvernement du premier ministre Garry Conille, dans la branche du tourisme, consiste à essayer de rentabiliser l’existant en travaillant sur la création d’un produit touristique national, a confié la ministre Stéphanie Balmir Villedrouin à des étudiants haïtiens en France, au cours d’une rencontre, à Paris, le dimanche 22 janvier 2012.

Le ministère du tourisme entend accompagner « les hôteliers (de certains départements du pays) pour pouvoir fournir un meilleur service aux clientes et clients potentiels - créant ainsi le produit touristique haïtien - et rentabiliser les structures hôtelières qui existent déjà ».

Dans le court terme, les autorités touristiques comptent mettre en place un circuit touristique qui passe d’abord par les aéroports, selon la ministre Balmir Villedrouin, annonçant le grand Sud comme le point de départ.

Dans ce contexte, l’équipe au pouvoir s’efforcera de réhabiliter, d’ici la fin de 2012, les aéroports des Cayes (Sud) et de Jacmel (Sud-Est), lesquels pourront recevoir des vols internationaux de 70 à 100 passagères et passagers.

Ces vols directs devraient provenir en particulier de la Guadeloupe, selon les propos de Balmir Villedrouin.

L’objectif fixé est de pouvoir accueillir, aux premiers jours de l’hiver de 2012, des touristes européens pour une ou 2 nuits.

Conformément à ces visées, des pourparlers sont déjà entrepris avec des coopérants européens, informe la ministre.

Par ailleurs, le ministère réfléchit actuellement sur la mise en œuvre d’un conseil national du tourisme (Cnt).

Ce nouvel organisme sera essentiellement constitué des représentants des ministères clés (économie, planification, tourisme, travaux publics, transports et communications) et des représentants du secteur privé investissant dans le tourisme dans différentes zones d’Haïti.

Le conseil national du tourisme est appelé à remplir une double mission : relancer l’économie et le tourisme.

Un décret-loi, relatif à la mise en place de ce conseil, a été pris en 1987. [do rh kft rc apr 24/01/2012 11:06] Alter Presse

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00