Accueil | Nouvelles | Haiti | Le mandat d’amener lancé contre Roro Nelson est toujours maintenu, dixit Jean Danton Léger

Le mandat d’amener lancé contre Roro Nelson est toujours maintenu, dixit Jean Danton Léger

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Roro Nelson

Le commissaire du gouvernement, de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger, sort de son mutisme pour réagir aux informations circulant sur les réseaux sociaux laissant croire que Ronald Nelson, qui fait l’objet d’un mandat d’amener, est actuellement en Haïti. Lors d’une conférence de presse, lundi, Me Danton Léger demande à la police nationale de faire son travail en mettant ce dernier sous les verrous.

La présence du commissaire du gouvernement Me Jean Danton Léger aux funérailles de la mère de l’ancien président Michel Joseph Martelly n’a pas changé son intransigeance vis-à-vis de Roro Nelson, le  bras droit de l’ex-chef de l’État. Jean Danton Léger a démenti les informations laissant croire qu’il a serré la main à Roro Nelson lors de cet enterrement. 

«  Le parquet de Port-au-Prince a émis, le jeudi 14 avril,  un mandat d’amener contre le citoyen Ronald Nelson, plus connu sous le nom de Roro Nelson. Et ce mandat d’amener est toujours maintenu », a-t-il  indiqué. « Ronald Nelson doit répondre aux questions de la justice pour des faits qui lui sont reprochés », a martelé Me Léger. « Personne ne peut défier la justice  », a-t-il ajouté.

De ce fait, il demande aux responsables du service d’immigration et d’émigration et ceux de la police nationale d’assumer leur responsabilité dans cette affaire. « Si Roro Nelson est effectivement en Haïti, la police doit faire son travail. », a-t-il poursuivi, indiquant que le parquet attend la comparution de Roro Nelson.

Sécurité des élections

À quelques jours de l’organisation de la présidentielle et des législatives, le  parquet de Port-au-Prince se dit prêt  à aider au bon déroulement du scrutin, fixé au 20 novembre prochain. En conséquence, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger, prône la « tolérance zéro » contre tous les fauteurs de troubles.  Le jour des élections, pour que rien ne passe inaperçu, Me Léger compte constituer des « tribunaux mobiles ». « J’ai déjà demandé 29 voitures à  mon ministre de tutelle. À l’intérieur de celles-ci, on aura des juges, des huissiers, des greffiers», a-t-il dit, indiquant que le parquet va se mobiliser afin de faire de la journée électorale une réussite dans sa juridiction. 

Libération de prisonniers

Le commissaire du gouvernement annonce la libération de 200 prisonniers issus de différentes prisons de sa juridiction entre jeudi et vendredi. M. Léger a fait savoir que cette série de libérations s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la détention préventive prolongée. « Parmi ces détenus qui vont être libérés, certains avaient totalement purgé leur peine et d’autres ont simplement  bénéficié d’une décision de justice », a-t-il affirmé, rappelant  que le parquet a déjà libéré environ 2 000 prisonniers issus de différentes prisons de la capitale. Il précise que le parquet va acheminer les dossiers de ces prisonniers aux différentes organisations des droits humains afin d’éviter une mésinterprétation des faits. Me Léger se dit déterminé à améliorer les conditions de vie des prisonniers. Plus loin, Il annonce l’ouverture du procès Lyncé Mirville au Palais de justice sou peu.

Ruth Cadet source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0