-->
Accueil | Nouvelles | Haiti | Le phénomène taxi-moto pose de sérieux problèmes de circulation dans la ville des Cayes

Le phénomène taxi-moto pose de sérieux problèmes de circulation dans la ville des Cayes

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Outre sa vulnérabilité à l’inondation en temps de pluie, la ville des Cayes fait face à un autre problème qui, en même temps, rend de grands services à la population. Il s’agit du phénomène taxi-moto qui pose de sérieux problèmes de circulation tant aux riverains qu’aux visiteurs, constate un reporter de Haïti Press Network.

Il ne se passe pas une heure sans qu’il n’y ait un accident de motocyclette aux Cayes, nous explique un notable de la ville. Le service chirurgical de l’hôpital de référence des Cayes, Immaculée Conception, se retrouve très souvent dépassé par la gestion du nombre de cas de blessés enregistrés à longueur de journée, indique-t-il.

Dimanche 14 et lundi 15 juillet encore, Haïti Press Network a constaté deux accidents sanglants de motocyclettes aux Cayes, dont l’un en a causé deux blessés graves : le motard et son passager.

D’après Kénel, un chauffeur de taxi-moto, les accidents se produisent surtout dans la zone appelée « Quatre chemins » où il y a plus de motocyclette en circulation. Femmes et hommes à moto. Pour ce dernier comme tant d’autres, il n’y a presque pas d’autres alternatives que de se débrouiller en taxi-moto.

Même si les hommes sont plus nombreux, il faut dire qu’il y a aussi un grand nombre de jeunes filles qui circulent à moto. Pas de complexe en ce sens-là. Mais il est presqu’impossible pour les piétons de circuler librement. Une seconde ne s’écoule sans se retrouver pris en sandwich par des motocyclettes devant comme derrière. Gare aux piétons imprudents !

Les motards circulent comme des cinglés. Sans respect pour les principes de la circulation des véhicules sur la voie publique. Aucun piéton n’est épargné à la vitesse. Si l’on commet l’erreur de passer à la hâte devant eux, on s’expose au grand risque de se faire insulter.

« On en a marre franchement. J’ai mon petit frère Jeff qui a été victime dernièrement d’un accident de moto. J’ai horreur de cette situation dans la ville », déclare une piétonne anxieuse.

De plus en plus nombreuses dans la troisième ville comme un peu partout dans le pays, les motocyclettes posent de sérieux ennuis aux piétons qui vaquent à leurs activités quotidiennes au centre-ville des Cayes. Pratiquement incontrôlables, la police et les autorités municipales semblent être dépassées par le phénomène. Les propos d’un policier interrogé par HPN à cet effet en témoignent bien.

« Nous ne savons plus quoi faire pour trouver une solution à ce problème. Nous en avons saisi déjà pas mal de motocyclettes circulant de façon illégale. Cependant, on a vu le nombre augmenter de jour en jour. On étudie des stratégies pour régulariser la situation », laisse entendre un policier, refusant de révéler son identité.

Devenu un secteur de transport public très important en Haïti, notamment dans les agglomérations où il y a une forte concentration de véhicules causant des embouteillages monstres, ce secteur constitue également une source de revenus à beaucoup de gens et diminue un peu le taux du chômage. Mais à Port-au-Prince comme dans les villes de province, il reste et demeure un secteur auquel de l'ordre est à mettre sérieusement.


Texte et photo : Alix Laroche

HPN

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0