Accueil | Nouvelles | Haiti | Le RNDDH pointe du doigt les candidats Fednel Monchéry, Wilfrid Gelin

Le RNDDH pointe du doigt les candidats Fednel Monchéry, Wilfrid Gelin

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

« Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), organisation de promotion et de défense des droits humains versée dans l'observation du processus électoral, s'empresse de porter à votre attention ses vives préoccupations par rapport à la situation postélectorale d'aujourd'hui. En effet, depuis plusieurs jours, des rumeurs persistantes faisant état de la condamnation de deux (2) candidats au Sénat, Fednel Monchéry et Wilfrid Gelin, tiennent en haleine l'actualité sociopolitique », lit-on dans une lettre datée du 16 décembre adressée au CEP. 

« Pour le premier, il s'agit d'une condamnation prononcée le 2 février 2015 par le tribunal criminel de Mirebalais siégeant sans assistance de jury à l'encontre de Lucanès Montas et Baldé Métellus, tous deux (2) jugés coupables de faux en écriture et association de malfaiteurs, perpétrés au préjudice de l'Officier d'état civil Bien-Aimé Métellus. Dans cet acte, il est fait état d'une procédure de jugement par contumace ouverte à l'encontre de plusieurs autres individus, dont le candidat au Sénat Fednel Monchéry qui, selon toute vraisemblance, ne s'est jamais présenté au tribunal », a indiqué la correspondance, soulignant que « conséquemment, conformément à l'article 364 du Code d'instruction criminelle annoté par Jean Vandal, le candidat Fednel Monchéry a été suspendu de ses droits de citoyen, ce qui lui ôte aussi le droit de se porter candidat ». 

« Pour le deuxième, il s'agit d'une condamnation prononcée le 5 mars 1982 par un tribunal américain, à l'encontre du sieur Wilfrid Gelin. Ce dernier a été reconnu coupable d'avoir organisé des voyages clandestins, permettant ainsi l'introduction aux Etats-Unis d'Amérique, par des manœuvres frauduleuses, d'individus non autorisés. Si dans un premier temps Wilfrid Gelin avait plaidé non coupable, par la suite, il a collaboré avec le tribunal, ce qui lui a valu d'être condamné à une peine d'emprisonnement de deux (2) ans.

Plusieurs s'accordent à dire que Wilfrid Gelin et le candidat Wilfrid Gelin sont une seule et même personne », a poursuivi le RNDDH, insistant auprès du CEP que « dans ces deux (2) cas, c'est à vous qu'il revient, de prendre connaissance de ces faits, de mener les investigations qui s'imposent et de vous prononcer, selon le vœu du décret électoral en vigueur ».  L’organisation de défense des droits de l’homme a mis à la disposition du CEP « tous les documents que détient l'organisation relatifs à ces deux (2) dossiers ». 

Par ailleurs, dans cette correspondance, le RNDDH a informé le CEP  « qu'il a suivi avec une attention soutenue le processus ayant abouti à la récusation de tous les juges du Bureau du contentieux électoral national (BCEN), par les différents protagonistes ayant contesté les résultats de la présidentielle ». «  Aujourd'hui, plusieurs d'entre eux exigent que vous procédiez à la mise en place de trois (3) sections différentes, ce tel que l'exige l'article 18 du décret électoral en vigueur », a écrit l’organisation de défense des droits de l’homme.

« Pour sa part, la nation haïtienne tout entière attend le dénouement de cette nouvelle situation, considérée déjà par plus d'un comme une crise qui se profile à l'horizon. En ce sens, et pour vous aider à assurer la transparence, la sérénité et la crédibilité du reste du processus électoral, le RNDDH estime de son devoir de vous inviter à jouer la carte de la prudence, en prenant en compte les motifs soulevés par les différentes parties, pour, d'une part, trouver une entente avec celles qui exigent la mise en place de trois (3) sections du BCEN et, d'autre part, pour arriver à une composition différente de celle qui avait été mise en place le 14 décembre 2016 », a indiqué la lettre du RNDDH au CEP.

Roberson Alphonse source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0