Accueil | Nouvelles | Haiti | Nènel Cassy estime les 12% pas assez représentatifs, Hervé Fourcand veille au grain

Nènel Cassy estime les 12% pas assez représentatifs, Hervé Fourcand veille au grain

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Lenine Hervé Fourcand Sénateur de la République

Les opérations de vérification des 12% des procès-verbaux tel qu'ordonné par le BCEN ont démarré ce mardi au Centre de tabulation à la suite des requêtes des avocats de Jude Célestin, de Moïse Jean-Charles et de Maryse Narcisse. Le sénateur du PHTK Hervé Fourcand Lénine dénonce cette décision qui, selon lui, ne vise qu’à faire plaisir aux parties contestataires. Il met en garde contre toute tentative de ces dernières de faire encore capoter le processus électoral. Ils s’apprêtent à refaire la même chose qu’en 2015 en mettant l’accent sur quelques irrégularités pour faire annuler les élections, a déclaré le sénateur du Sud qui parle d’un «montage politique». 

Le sénateur dit avoir de la peine pour le pays. « 155 millions de dollars ont été dépensés à cause d’une équipe d’hommes qui sont toujours contre», se plaint le sénateur rappelant que les élections de 2015 ont été contestées sur la base qu’elles ont été organisées par Michel Martelly. « Aujourd’hui, ils ont placé Privert, leur père, au pouvoir, qui a organisé les élections et malgré tout ils sont contre», ironise Hervé Fourcand Lénine qui les accuse de vouloir « tuer le pays». Le sénateur a exprimé son manque de confiance à l’égard du BCEN en raison du fait que, dit-il, les juges et les avocats constituant le bureau électoral ont été choisis par les parties contestataires. Il invite en ce sens à la vigilance. Il insiste pour que la presse soit présente au niveau du CTV au moment de la vérification. « Nous allons nous battre avec la seule arme dont nous disposons, qui n’est autre que la loi», promet-il. 

Confiant que les résultats obtenus par le candidat à la présidence du PHTK seront confirmés, Hervé Fourcand Lénine craint uniquement que les parties contestataires ne reproduisent le même coup en provoquant l’annulation des élections. « Ils gèrent un business d’élections. Ils souhaitent que les élections soient reprises éternellement», pourfend-il. 

Il y a eu plus d’irrégularités dans ces élections par rapport à celles réalisées en 2015, estime Nènel Cassy pour sa part. Le sénateur Lavalas exprime ses réserves par rapport à l’échantillon considéré par le BCEN pour être vérifié au Centre de tabulation, estimant que les 12% ne sont pas suffisamment représentatifs. Il pense que le BCEN aurait dû considérer entre 20 et 22% tenant compte du fait que le président du CTV avait fait remarqué qu’ «environ 26% des procès-verbaux n’ont pas été corrects».

Le sénateur prévient qu’il y aura des «révélations». « Des vérités jailliront», prévient le sénateur, qui questionne par anticipation l’attitude des conseillers électoraux par rapport à ces révélations. « Quelle sera la décision du CEP par rapport à ceux qui ont fraudé ? Comment traiteront-ils les pourcentages de fraudes et d’irrégularités qu’ils découvriront sur les 12%», se demande-t-il. Nènel Cassy prévoit que les 12% permettront de découvrir le degré de fraudes qui ont entaché les élections. 

Danio Darius source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00