Accueil | Nouvelles | Haiti | Privert : protéger la population face à la « tendance à la surenchère

Privert : protéger la population face à la « tendance à la surenchère

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Jocelerme Privert

Les prix flambent, le pouvoir d’achat des ménages fond au soleil des anticipations continues d’agents économiques qui ne jurent que par leurs  marges confortables, leurs juteux profits alors que le niveau des importations, a confié une source à la BRH, n’a pas augmenté. « Il y a un vrai problème. Je ne comprends pas. La BRH a fait tout ce qu’il peut mais n’est pas le seul acteur », a ajouté cette source, satisfaite de la « performance appréciable de l’administration Privert/Jean-Charles pour contenir le déficit budgétaire, gérer la balance des paiements et respecter effectivement la politique de cash management annoncé ». « Je ne sais, je ne comprends plus », a-t-elle avoué. 

Le président Jocelerme Privert, interrogé par le journal lors du cocktail de fin d’année de la Amcham, a reconnu la précarité socioéconomique de la population. « Les crises politiques sont génératrices de crises économiques. Quand je parle d’instabilité politique, sa conséquence est l’instabilité macroéconomique. Lorsqu’il y a des incertitudes, cela ne peut que générer des crises économiques », a dit le chef de l’Etat, qui a haussé le ton. « Aujourd’hui, par rapport à la détérioration des conditions de vie de la population, il est vrai que l’Etat, dans une économie libérale, n’a pas vocation de fixer les prix, mais nous devons utiliser tous les moyens pour nous assurer que le prix de vente reflète le prix des produits et que la population n'est pas victime d’une tendance à la surenchère, au surprofit de certains opérateurs économiques », a indiqué Jocelerme Privert. « A ce moment-là, il faut s’assurer que le ministère du Commerce joue son rôle de régulateur de l’activité économique », a poursuivi le chef de l’Etat, ex-président de la commission Economie et Finance du Sénat de la République.

« Ce qui est dommage, c’est qu’Haïti a perdu une année en 2016, où nous avons espéré qu’avec un nouveau gouvernement et un nouveau Parlement, il aurait pu justement faire face aux plus grands défis économiques et sociaux d’Haïti », a confié l’ambassadeur des Etats-Unis, Peter H. Mulrean.  « Ce que j’ai dit, et j’ai été encouragé par le discours du président de la Amcham qui a posé les mêmes questions et évoqué les mêmes défis que moi. Le secteur privé, le secteur des affaires a beaucoup à gagner s’il investit pour le long terme. Ce qui est très important, c’est qu’Haïti a beaucoup de potentiels économiques », a dit le diplomate, qui a évoqué la loi Hope et Help, des avantages octroyés par les USA à Haïti qui exporte sans payer de taxes des produits textiles manufacturés. 

« Il ne faut pas viser le court terme et avoir des bénéfices immédiats », a dit Peter H. Mulrean, qui confie avoir entendu autour de lui « des gens qui sont prêts à faire des investissements ». Ce qu’ils cherchent, c’est la stabilité politique, l’Etat de droit  où ils peuvent être assurés que leurs investissements vont être respectés ». Le diplomate voit dans l’année 2017 la possibilité pour Haïti de se lancer et sur plusieurs dossiers importants en rapport à l’économie. Le secteur privé peut apporter l’étincelle pour créer plus d’emplois, a indiqué Peter Mulrean.  Le pays a besoin du secteur privé. « Il a besoin de votre savoir-faire et de vos compétences pour élaborer avec le gouvernement une vision stratégique. Il faut identifier les maux qui minent l’économie d’Haïti et y trouver des solutions à long terme », a soutenu le diplomate américain.

Roberson Alphonse source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
5.00