Accueil | Nouvelles | Haiti | Quand le modèle Clarens Renois tape sur la main de l’élève Valéry Numa

Quand le modèle Clarens Renois tape sur la main de l’élève Valéry Numa

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Le journaliste Valéry Numa a reçu jeudi l’ancien journaliste Clarens Renois à l’espace Invité du jour sur Radio Vision 2000. Un débat passionnant au cours duquel l’animateur a critiqué quelques choix du candidat à la présidence. Clarens Renois, qui croit plus que jamais en ses chances, ne s’est pas laissé faire. A plusieurs reprises, l'ancien journaliste a même rappelé à l’ordre celui qui le considère comme son modèle dans le métier.

jeudi matin, l’émission Invité du jour, animée sur Radio Vision 2000, par le journaliste de carrière Valéry Numa, aurait pu être une émission comme à l’ordinaire. Sauf qu'avant hier matin, Valéry Numa recevait un ancien journaliste, quelqu’un qu’il présente comme son modèle. Le candidat à la présidence Clarens Renois. Tout comme Valéry Numa, Clarens Renois connaît bien le B-A ba du journalisme, et tout ne s’est pas passé comme d’habitude pour l’animateur vedette.

« Laisse-moi te rendre un hommage Clarens, dans le métier de journalisme, tu as toujours été mon modèle », lança à un certain moment Valéry Numa après une suite d’échanges avec son invité qui rétorque immédiatement : « Là, tu copies mal le modèle. Ce que tu fais là, je ne l’aurais jamais fait ». Cette phrase, qui résonne comme une tape sur la main, résume l’entrevue du candidat Renois qui a dû sortir les griffes pour ne pas partir comme nombre des invités de monsieur Numa.

Pourtant tout allait bien au début, jusqu'au moment où le candidat du parti UNIR donna son point de vue sur le déroulement de la journée de vote du dimanche 9 août, tout à coup, l’atmosphère changea. Valéry Numa critique l’initiative du parti de Clarens Renois d’inviter une quarantaine de candidats à la présidence à former une coalition pour briguer la présidentielle. Rappelons que l’invitation du parti UNIR a été boudée par l'écrasante majorité des candidats. En effet, Valéry Numa voit mal les autres candidats offrir ce qu’il considère comme un cadeau au candidat Renois.

« Ils se disent sans doute, pourquoi l’offrir à Clarens Renois, un jeunot en politique, alors que de grands manitous n’ont pas réussi à réunir trois personnes, on ne va pas offrir ce cadeau au petit Clarens », a expliqué Valéry Numa. « C’est l’un des plus grands problèmes du pays. Obama, c’était également un petit, il n’avait même pas 50 ans quand il est devenu président des Etats-Unis, a répondu Clarens Renois. Il ne s’agit pas d’offrir un cadeau à Clarens Renois, nous voulons offrir de préférence un cadeau à Haiti.»

Valéry Numa persiste. Cette fois, il s’attaque au manque d’expérience du candidat en matière politique. L’animateur interroge le candidat sur sa décision de briguer directement la présidence sans débuter plus bas en visant un poste législatif. Le journaliste-entrepreneur Valéry Numa prend en exemple le candidat à la députation de Pétion-Ville, Jerry Tardieu, qu’il a lui-même déconseillé d’aller à la présidence et viser plutôt la Chambre basse.

« Je ne suis que candidat, je ne suis pas encore président, répond entres autres l’ancien journaliste à l’animateur. Tu ne peux pas m’empêcher d’avoir l’ambition de devenir président. C’est au peuple qu’il revient de me voter ou pas », a rétorqué l’invité. « Cependant, il n’y a pas d’obsession dans ma candidature, a poursuivi Clarens. Je vis avec l’ambition de rassembler les gens. Moi j’expose ma candidature à la sanction électorale, les gens décideront. Je ne me laisserai pas complexer par personne. Mon ambition n’a pas de mesure».

A ce moment du débat, Clarens Renois sort l’artillerie et Valéry Numa résiste et tente de s’expliquer. Le débat est passionnant. « Ne pense pas que ce que je dis est ma conviction. Je suis un journaliste, je pose les questions en fonction de ce que je reçois comme information et je te donne la garantie que si j’ouvre mes lignes, beaucoup d’auditeurs me rejoindront », explique l’animateur. Et là, Clarens Renois, fort de ses trente ans d’expérience, rappelle les rudiments du journalisme à Valéry Numa.

« Pa met nan tèt moun yo pou yo vin di sa, lance l’ancien journaliste, qui hausse le ton. Tu fais de la communication et je le fais avant toi, Valéry. Tu ne peux pas mettre dans la tête des gens de t’appeler pour dire ce que tu veux qu’ils disent. Moi j’attends qu’ils aillent aux urnes, alors ils me voteront ou pas. C’est ce que vous devez attendre. Ne leur dicte pas ce qu’ils ont à faire », a martelé monsieur Renois.

« Et c’est ce qui fait la différence entre toi et moi comme journalistes, a poursuivi un Clarens Renois comme on ne l’a jamais connu. Moi quand j’étais à l’école de journalisme, on m’avait dit que vous n’avez pas à dire aux gens ce qu’ils ont à faire ou pas. Laisse-les agir. Ils jugeront eux-mêmes ce qu’ils ont à faire », conseille l’ex-journaliste à celui qui le campe comme son modèle. « Là, tu fais une erreur grave comme journaliste et tu détruis ma candidature en disant que tu vas ouvrir les lignes aux gens pour qu’ils contestent ma candidature. Là, tu me déçois totalement ». 

Valéry Numa explique à nouveau sa démarche et promet d’être musclé dans ses prochaines entrevues avec les candidats à la présidence. « Il ne faut pas exagérer. Vous ne pouvez pas vous permettre n’importe quoi parce que vous disposez d’un micro. Le journaliste est là pour poser les questions le plus humblement possible et trouver les réponses. Moi c’est ainsi que j’ai appris à faire le journalisme, heureusement que je ne le fais plus, car je ne pourrais pas le faire comme on le fait aujourd’hui », a dit Clarens à son intervieweur, avant de rappeler qu’aux Etats-Unis, les interviews avec les candidats se font dans le respect.

Louis Joseph Olivier Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0