Accueil | Nouvelles | Haiti | Riche agenda legislatif soumis par la présidence

Riche agenda legislatif soumis par la présidence

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Le Premier Ministre Jack Guy Lafontant le Président de la République Jovenel Moise, le Président du Sénat Youri Latortue et le Président de la Chambre des Députés Choltzer Chancy

Pour concerter les actions entre les pouvoirs exécutif et législatif, pour la mise à jour des lois pour la plupart déphasées, le président de République, Jovenel Moïse, a vanté lundi les vertus d’un agenda législatif contenant une cinquantaine de projets et de propositions de loi appelés à être votés par le Parlement durant l’année législative.

Dans le très riche agenda législatif dévoilé au centre de convention de la BRH, des lois pour la réforme du secteur énergétique, la réforme fiscale, la réforme de la justice et l’aménagement du territoire ne manquent pas. Il y a un peu de tout, allant de l’agriculture au transport, de la gouvernance à l’éducation, de la décentralisation à la question de la nationalité. « Il est urgent que le Parlement travaille de façon dynamique pour adapter le fond législatif national à l’environnement régional et international », a affirmé Jovenel Moïse, en présence, entre autres, des présidents du Sénat et de la Chambre des députés et du Premier ministre.

Le chef de l’État, qui a peint le tableau des trente dernières années et le refus d’Haïti de disposer des lois susceptibles de l’aider à prendre la voie de la modernité, a soutenu que le « travail parlementaire et le travail gouvernemental sont intimement liés ». « Le gouvernement a besoin du Parlement et celui-ci a besoin du gouvernement », dit-il, appelant à « conjuguer les efforts » pour sortir Haïti de l’ornière. Le président Jovenel Moïse, conscient que la production législative haïtienne est très faible, croit que les politiques publiques, pour qu’elles soient durables, « doivent être supportées par des lois votées au Parlement ».

Le président Moïse a plaidé pour « une action concertée » des pouvoirs. Il ne met pas de gants pour indiquer que beaucoup de nos lois sont trop anciennes et ne tiennent pas compte de la réalité du monde d’aujourd’hui. Il a mis en avant la nécessité de transformer l’arsenal juridique national, non sans souligner qu’il y a une volonté exprimée de voter davantage de lois au Bicentenaire. « Des lois qui permettront de donner un nouveau souffle à l’entrepreneuriat, à l’agriculture, des lois qui vont aider au changement des conditions de vie, des lois à la construction des infrastructures […] », a insisté Jovenel Moïse.

Des fleurs pour les parlementaires

Sur la vulnérabilité du pays par rapport aux aléas climatiques, Jovenel Moïse a évoqué une loi pour moderniser ses systèmes de défense. Il a également parlé d’une loi sur l’aviation civile, comme les plus urgentes. « Nous sommes à la croisée des chemins. Nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous devons faire avancer le pays […] », a-t-il avancé, soulignant la nécessité de voter des lois qui peuvent apporter la stabilité au pays. Il a loué les parlementaires, croyant dans leur bonne foi de jouer leur partition dans la construction de l’édifice national. « Ils comprennent que la situation actuelle requiert des mesures exceptionnelles. Aucun effort… ne doit être trop grand dans la volonté de redonner au pays l’initiative sur son avenir. »

Le président de la Chambre des députés a, pour sa part, brossé le carnet des lois qu’ils ont déjà votées au Bicentenaire. « Ensemble, nous pouvons lever les défis et assurer à notre pays des lendemains meilleurs », a indiqué Cholzer Chancy, très sensible à l’appel du chef de l’État. « Toutes les lois retenues constituent les priorités du gouvernement », renchérit Youri Latortue. « La rencontre d’aujourd’hui ouvre les avenues d’un parlementarisme rationalisé, où deux pouvoirs se concertent pour dégager ensemble les priorités législatives devant recevoir au cours de cette année la sanction du Parlement », a déclaré le président du Sénat, croyant que le parlementarisme rationalisé évite les confits de prépondérance qui distrait les dirigeants de leur mission fondamentale. Comme son homologue Cholzer Chancy, il a mis en avant les lois déjà adoptées, sans pourtant perdre de vue que le gros reste à faire…

Juno Jean Baptiste source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0