Accueil | Nouvelles | Haiti | Stade Sylvio Cator: Cri d'alarme de la Fédération Haitienne de Football

Stade Sylvio Cator: Cri d'alarme de la Fédération Haitienne de Football

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Dans une note de presse acheminée aux médias, la fédération haïtienne de football (FHF) demande à tout un chacun de s’unir pour protéger le stade national menacé par la décision des autorités d’ouvrir au trafic public le segment de la rue Dehoux donnant accès aux gradins et tribunes du stade.

La FHF exhorte les fans du ballon rond à prendre conscience et à aider la fédération à se battre pour garder tous les alentours de ce stade déjà trop petit pour recevoir un match international.

Lisez attentivement la note de presse :

PROTÉGEONS LE STADE SYLVIO CATOR

Port-au-Prince, le mardi 6 décembre 2016 

La Fédération  Haïtienne de Football fait part publiquement de son extrême  préoccupation face à une décision arrêtée  par les Autorités d'ouvrir au trafic public le segment de la Rue Dehoux côtoyant le stade Sylvio Cator et donnant directement accès aux gradins et tribunes du Stade national.

Lundi dernier, une équipe du Ministère des TPTC disant exécuter une mission au nom de l'Etat s'est présentée au Stade pour commencer à exécuter sans même en informer les Dirigeants de la FHF, entité propriétaire du Stade national et a commencé à démonter les barrières Sud-est et Sud-Ouest et devant l'étonnement des employés du Stade est repartie annonçant ajourner les travaux pour venir les achever sous peu.

La FHF, propriétaire du Stade, a déjà alerté les Autorités expliquant que les nouveaux périmètres de délimitation du Stade avait été exécutés par le MJSAC en accord avec le "GUIDE DE CONSTRUCTIONS DES INSTALLATIONS DE FOOTBALL" qui recommandent un espace stérile autour des stades de Football pour des raisons de sécurité : le Ministère des sports dans le projet RETOUR AU STADE 1995 - 1998 avait été le maitre d’œuvre des travaux financés par le Gouvernement haïtien dans le but de faire à nouveau homologuer le Stade aux compétitions  internationales.

Malgré ces travaux,  le stade Sylvio Cator souffre toujours d'un grave déficit en terme de sécurité puisque une rue et un marché public à la Rue Oswald Durand existe toujours sur le côté nord obligeant joueurs et officiels à passer au milieu du public pour accéder au stade si bien que c'est difficilement et à la faveur de nombreux autres travaux conduits par une firme australienne que le vieux stade de 64 ans est encore autorisé malgré sa vétusté  et très en retard par rapport aux strictes normes de sécurité; d'ailleurs en novembre 2014 c'est à coup d'arguments sociaux extra sportifs que le stade a passé le test d'homologation obligatoire " chaque  période de quatre ans " pour tous les stades à vocation internationale. 

En procédant à la démolition des structures mises en place par le Gouvernement lui-même en 1995 pour habiliter Haïti et son seul stade à recevoir des compétitions internationales, non seulement on fait un retour en arrière mais surtout dans une zone à haut risque on met en péril les très couteux investissements faits (plus de 6 millions de dollars Américains ) par la FIFA ces trois dernières années à titre de solidarité avec Haïti après le séisme de 2010 notamment une pelouse en astroturf (dernière génération) très inflammable et une plante électrique très coûteuse alimentant l’éclairage de 1200 lux faite pour les retransmissions en HD indispensable pour recevoir des matches officiels de compétition ; tout ceci pourrait être exposé en plus du mauvais signal envoyé au bailleur de fonds, la FIFA, décidée à continuer à accompagner le football haïtien dans d'autres constructions comme la nouvelle pelouse HIGH CLASS de Saint Marc et les interventions attendues très prochainement  dans la région Sud victime par le cyclone; l'unique condition étant que les entités de football puissent jouir des installations sans aucune interférence d’aucune sorte et extérieure au jeu.

La FHF a aussitôt informé le Gouvernement particulièrement SEM Jocelerme Privert, Président de la République, qui a déjà démontré non seulement  une affection pour le football sans doute pas informé du dossier afin de protéger cette enceinte déjà trop vieille et trop vétuste et ayant bien du mal à faire face aux exigences internationales en matière d'installations sportives,

Sachant le Gouvernement très engagé et très absorbé par les grands dossiers nationaux nous avons choisi de faire cette alerte publique vu l'importance cruciale de pareil dossier pour devancer toute précipitation.

FÉDÉRATION HAÏTIENNE DE FOOTBALL, 6 DÉCEMBRE 2016 !



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0