Accueil | Nouvelles | Haiti | Tentative d’évasion à la prison civile de Jacmel, 3 policiers blessés

Tentative d’évasion à la prison civile de Jacmel, 3 policiers blessés

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Une situation de tension a régné à la prison civile de Jacmel dans l’après-midi du lundi 9 mars 2015, où plusieurs détenus tentaient de s’évader. L’évènement s’est produit aux environs de 1heure et demie, à la suite d’un mouvement de protestation qu’organisaient les détenus au sein de ladite prison. Ils ont mis le feu dans certains espaces de la prison, lançant des pierres à l’endroit des agents de l’APENA. Les sapeurs-pompiers de la ville avait fait leur intervention afin de limiter les dégâts.

Cette tentative d’évasion est survenue à quelques minutes des funérailles de Robert Lindor, agent IV de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) de la PNH du Sud-Est, qui se serait suicidé avec son arme de service en date du 17 février dernier lors du déroulement du carnaval de Jacmel, au moment oû plusieurs policiers se préparaient à assister à la cérémonie de la mort de leur frère d’armes. 

Un agent de l’Administration pénitentiaire nationale (APENA) a failli perdre sa vie dans cet évènement. Ce dernier, qui montait la garde, a été pris en otage pendant plusieurs heures, enfermé dans son espace de poste. Les forces de l’ordre ont lancé du gaz lacrymogène en vue de contrôler la situation, ce qui avait mis la vie du policier en danger. L’agent de l’APENA s’est évanoui à cause l’odeur du gaz lacrymogène.

Dans le cadre de leur mouvement de protestation, les détenus dénoncent leur situation infrahumaine et la détention préventive prolongée, qu'ils vivent au sein de la prison de Jacmel. « Nou pa jwen n manje. Nou bezwen jije, » telles étaient quelques-unes des revendications des détenus qu’on pouvait entendre sur la cour du centre d’incarcération de Jacmel.

Toutes les unités de la Direction départementale de la police nationale du Sud-Est ont été mobilisées ainsi qu’une unité spécialisée de la Direction d’administration pénitentiaire (DAPE) venue de Port-au-Prince afin d’établir un périmètre de sécurité dans les parages de la prison. La PNH dans la région a mené une opération qui a duré environ quatre heures avant de prendre le contrôle de la situation.   

Lors d’une conférence de presse, le commissaire divisionnaire Frantz Elbé, directeur départemental de la PNH dans le Sud-Est, a fait savoir qu’aucun cas d’évasion n’est enregistré durant ce vent de panique à la prison de Jacmel. « Aucun détenu n’a été retrouvé mort ni blessé au cours de cette opération », a déclaré Frantz Elbé. Cependant, le patron de la Police nationale d’Haïti (PNH) dans la région a confirmé que le dortoir du commissariat a été complètement consumé par le feu ainsi que les matériels qui s’y trouvaient.          

Le haut commandement de la Police nationale d'Haïti (PNH) dans le Sud-Est fait état de 3 policiers blessés légèrement, dont Frantz Elbé, directeur départemental de la PNH, blessé au niveau du pied.

Interrogé, sur la provenance des matériels permettant aux détenus de mettre le feu à la prison, le chef de la PNH du Sud-Est,  M. Frantz Elbé a fait avoir qu’une enquête sera ouverte sur cette question afin de déterminer l’origine de l'incendie. En ce qui a trait aux mobiles du mouvement de revendication des détenus, il n’est pas encore en mesure de fournir des informations précises. Par ailleurs, le numéro un de la PNH dans le Sud-Est dit reconnaître que ces derniers jours la prison de Jacmel se trouve confrontée à une carence de nourriture, ce qui met l’administration pénitentiaire dans l’obligation de donner un seul repas par jour, en guise de deux comme ça a été auparavant.

Notons que la prison civile de Jacmel compte à présent 566 détenus, dont 25 femmes. Selon les informations fournies par une organisation de défense des droits humains présente à la prison à la suite de cette tentative d’évasion, 481 détenus sont en détention préventive prolongée.

Claudy Bélizaire source: Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0