Accueil | Nouvelles | Haiti | Un budget de 80 millions de gourdes pour le carnaval de Port-au-prince

Un budget de 80 millions de gourdes pour le carnaval de Port-au-prince

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

À deux jours du jour J, la construction des stands pour les festivités carnavalesques à Port-au-Prince avance à pas de tortue dans les parages du Champ de Mars. S’il y a encore un certain doute sur le nombre des groupes musicaux qui doivent être sur le parcours, le maire principal de Port-au-Prince, Youry Chévry, sait que le budget sera considérablement réduit.

« Environ 80 millions de gourdes, c'est le montant estimé pour organiser les festivités carnavalesques à Port-au-Prince ». C’est l’édile de Port-au-Prince qui en a fait l’annonce ce jeudi, en conférence de presse. Un budget prévisionnel tout à fait raccourci par rapport à un manque de sponsors, a souligné Youry Chévry, qui attend toujours que le secteur privé emboîte le pas à l'État. Jusqu’à l’heure, le ministère de la Culture n’a pas encore remis le chèque pour faire le suivi, si l’on en croit le maire. De l’avis de M. Chévry,  si le secteur privé avance timidement, c’est parce qu’il y avait une sorte de confusion en ce qui concerne le carnaval des Cayes et celui de Port-au-Prince. « Les sponsors pensent qu’il y a une sorte d’antagonisme entre le pouvoir central et l’édile de Port-au-Prince. C’est faux », assure le maire principal en présence du comité du carnaval. 

Le maire de Port-au-Prince est toujours incertain quant à la quantité de chars musicaux qui seront sur le parcours. « Des groupes musicaux se sont proposés. Nous allons confirmer avec eux. Au maximum sept (7) groupes musicaux sont prévus sur le parcours. Nous avons une entente avec le président de la République pour qu’il prenne en charge quatre (4) d’entre eux. La mairie de Port-au-Prince va ajouter deux ou trois groupes », a expliqué le maire de Port-au-Prince. « Barikad Crew, Brothers Posse, Roody Roodboy, Nouvo, Vwadèzil, Chalè et Ram», ce sont ces groupes retenus jusqu’à présent. M. Chévry explique que le comité, faute de moyens, ne peut pas enregistrer d’autres groupes sur le parcours. 

Pour tenir la tradition de 90 ans des festivités carnavalesques à Port-au-Prince, il a promis que la capitale aura toujours son carnaval quel que soit l’endroit où le carnaval national est prévu. Le maire, qui s’y connaît, promet de faire « revivre » ce que Port-au-Prince représente culturellement et artistiquement. 

«  Les spectateurs ou téléspectateurs auront l’opportunité de voir le défilé des bandes déguisées, des chaloska, des bœufs sur un podium. Le côté artistique qui se confond souvent avec la foule sera différent durant les trois jours des festivités », soutient-il. Lui qui croit que le carnaval a une importance capitale pour le pays dans le domaine artistique, économique et culturel.  Par ailleurs, Youry Chévry promet de reproduire « lamayòt » dans toute son ampleur dans les prochaines festivités carnavalesques. « Nous allons retrouver les traditions qui donnent le carnaval une autre charme. » 

Une structure de réponse en cas d’urgence 

En ce qui a trait à la prise en charge, la Croix-Rouge haïtienne (CRH) et d’autres institutions ont pris des dispositions pour accompagner les carnavaliers. Le vice-président de la CRH, Claude Surena, explique que l’accent a été mis sur deux aspects.  Primo, la prévention et secundo, l’aspect d’intervention. « Le comité assure que les stands ont respecté les normes de construction. Il assure que les gens qui seront sur ses stands seront sécurisés ». 

Le docteur Surena confie que des voies d’évacuation sont identifiées pour intervenir en cas de situation de panique et les voies d’accès seront libérées lors des festivités. 

Si l’on en croit le vice-président, des stratégies seront adoptées à trois niveaux.  « Des ambulances seront placées sur certains points sur le parcours pour fournir des soins mineurs. Deux autres ambulances seront disposées pour fournir des soins et transmettre la victime à un centre hospitalier si c’est nécessaire. Des centres hospitaliers comme Bernard Mevs, MSF, seront disponibles en vue de fournir des soins spécialisés ». 

Le vice-président de la Croix-Rouge haïtienne invite les carnavaliers à identifier les points d’évacuation et les postes de secours, ce pour leur faciliter la tâche pour trouver le maximum de soins si c’est nécessaire.

Michelson Cesaire source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0