Google+
Accueil | Nouvelles | Haiti | Un haïtien tué à l’Université de Santo Domingo serait un narcotrafiquant, selon la police

Un haïtien tué à l’Université de Santo Domingo serait un narcotrafiquant, selon la police

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Le porte-parole de la police dominicaine, le général Màximo Bàez Albar, a déclaré que le ressortissant haïtien Joël Geffrard, 48 ans, assassiné la semaine dernière sur le campus de l’Université autonome de Santo Domingo(UASD), était lié au trafic de drogue, rapporte la presse dominicaine.

L’officier supérieur affirme avoir cité le témoignage de l’épouse de la victime qui a requis l’anonymat.

Les informations révélées laissent croire que M. Geffrard avait échappé en Haïti, il y a deux ans, à une tentative de kidnapping qu’avait orchestrée une bande criminelle baptisée « Les Kilos ». Cette mésaventure l’avait porté à fuir le pays.

« Nous allons voir quel lien pourrait exister entre ses activités dans le monde du crime organisé et son assassinat », a fait savoir le général Bàez Aybar.

Joël Geffrard a été abattu de plusieurs balles lundi dernier (12 mars) dans l’enceinte de l’UASD où une étudiante dominicaine en comptabilité âgée de 20 ans, Bianca Duràn, a été également blessée.

L’incident s’est produit à proximité de la faculté des sciences économiques et sociales.

Les meurtriers étaient toujours en cavale, une semaine plus tard.

Afin de s’enquérir de l’évolution de l’enquête, un fonctionnaire de l’ambassade d’Haïti en République Dominicaine, Gérard Cassamajor, s’était rendu à l’institut médico-légal de Santo Domingo où une autopsie devait être pratiquée sur le corps. spp/Radio Kiskeya

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0