Accueil | Nouvelles | Haiti | Un nouveau président à la Cour de Cassation et au Cspj

Un nouveau président à la Cour de Cassation et au Cspj

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Installation du nouveau président à la cour de Cassation et au CSPJ

Deux mois et deux jours après la démission de Anel Alexis Joseph comme président de la Cour de Cassation et du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), le chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, a procédé ce 9 mars 2015 à l’investiture de Me Jules Cantave à ces deux postes.

« Je vous formule le vœu de l’État pour une Justice neutre, impartiale, accessible à toutes les couches de la population », souhaite Martelly lors d’une cérémonie de circonstance. Il rappelle à Cantave que la « double investiture » lui « confère la haute mission de faire fonctionner la justice, d’administrer et de réguler le système judiciaire ».

De son coté, Me Cantave déclare vouloir « aider à la distribution d’une saine [et] impartiale justice » tout en se conduisant « comme un digne et loyal magistrat ».

Le premier ministre Evans Paul, le ministre de la justice, Pierre Richard Casimir, le président du sénat Andris Riché, des membres du Cspj, le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Carlos Hercule, le directeur général de la police, Godson Aurélus, la représentante du secrétaire général des Nations Unies, Sandra Honoré, le corps diplomatique et des représentants de la société civile organisée ont été remarqués à la cérémonie d’investiture.

L’investiture de Me Jules Cantave simultanément à la tête de la Cour de Cassation et du Cspj est saluée par la plateforme des organisations haïtiennes des droits humains (Pohdh).

« C’est une bonne chose que le vide soit enfin comblé par l’exécutif » déclare Antonal Mortimé, secrétaire exécutif de Pohdh tout en souhaitant que le nouveau président du Cspj agisse « différemment de son prédécesseur Anel Alexis Joseph ».

Me Joseph a toujours été considéré comme un laquais du palais national.

« Nous attendons que Me Cantave adresse certains problèmes dont celui du manque de leadership du Cspj, la lenteur du traitement des dossiers à la Cour de cassation, les questions relatives au renouvellement du mandat, la certification des magistrats ainsi que la corruption et les abus du pouvoir qui gangrènent le système » explique Mortimé à AlterPresse.

Anel Alexis Joseph avait démissionné selon les recommandations d’une commission consultative présidentielle qui a aussi proposé, fin 2014, le départ du premier ministre d’alors Laurent Salvador Lamothe, la démission en bloc du Conseil électoral comme issue à la crise préélectorale.

Une résolution du Sénat de la République avait déjà exigé, en 2012, la démission de Anel Alexis Joseph, qui a été au centre de plusieurs controverses.

Il était par exemple plus vieux que l’âge maximum légal, fixé pour occuper le poste de président de la cour de cassation, ainsi que l’a souligné cette résolution sénatoriale.

Me Cantave a environ 30 ans de carrière dans le système judiciaire haïtien. Il a été nommé vice-président de la cour de Cassation par le Ministère de la justice par arrêté en date du 4 janvier 2012.

Alter Presse

 



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0