Accueil | Nouvelles | Haiti | Un programme de maîtrise en business administration à l’UNDH

Un programme de maîtrise en business administration à l’UNDH

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Paul Latortue - MBA - PHD

L’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) a lancé officiellement son programme de maîtrise en Business Administration baptisé UNDH-MBA, le vendredi 16 décembre, au rectorat de l’UNDH à Pacot.

Le 1er cours débutera en avril de l’année 2017 au 6e étage de la Digicel. Un cours par mois. Ce programme renforcé de plusieurs disciplines (économie, sociologie, histoire, psychologie, sciences de la communication…) s’étend sur quinze mois et coûtera quinze mille dollars à l’étudiant.  « Quinze mois d’études acharnées !  Le programme prendra fin en juillet 2018», a fait savoir l’architecte de cette formation, le professeur Paul R. Latortue, qui a été  doyen de la faculté de Business de Porto Rico pendant dix ans.

Les demandes d’admission, a-t-il précisé, seront reçues du  lundi 9 au mardi 31 janvier 2017. Durant le mois de février, le comité d’admission aura à travailler sur les demandes. 

La formation en MBA accueillera 120 étudiants répartis en trois cohortes de quarante étudiants au maximum.

La 2e promotion, a-t-il envisagé, débutera probablement avant que se termine la 1re. À cet effet, il espère une réponse quantitativement et qualitativement intéressante. 

Le professeur Latortue a souhaité que les inscrits soient des professionnels ayant à leur actif cinq ans d’expérience pratique pour que la théorie soit intimement liée à la pratique. 

 Master et support des partenaires

Les jeunes étudiants lauréats de leur faculté ayant une connaissance de l’anglais et de l’espagnol auront une bourse complète. De même que des étudiants essoufflés financièrement et qui auront fait montre d’une grande capacité pour ces cours seront supportés par les partenaires du programme UNDH-MBA. 

Pour faciliter ce volet, l’UNDH a eu le support de plusieurs partenaires, a fait savoir le recteur de l’Université Notre-Dame d’Haïti, Mgr Pierre André Pierre. Il a cité nommément : le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque nationale de la République d’Haïti, Sogebank, Unibank, Digicel et Haytrack. 

« Toutes les grandes universités de Porto Rico sont présentes », a noté le recteur, qui se réjouit « de l’ouverture prochaine de l’UNDH-MBA qui est un programme novateur dans le panorama universitaire haïtien». Il a manifesté sa gratitude envers les « universités sœurs qui partagent les mêmes idéaux, les mêmes valeurs, les mêmes principes que l’UNDH ».

Le vice-recteur des affaires académiques de l’université Fordham de New York, le professeur Stephen Freedman, s’est dit heureux de prendre part à ce programme en Haïti. Pour que l’UNDH-MBA soit pérenne, a-t-il suggéré, «  il faut envisager surtout des levées de fonds pour faciliter les étudiants ».

La maîtrise ne s’adresse pas seulement aux personnes qui ont étudié la comptabilité et la gestion. Il s’adresse à tous les professionnels évoluant dans des disciplines d’intérêts socio-économiques : génie civil, médecine, agronomie, science juridique, sciences informatiques, etc. Tous ceux qui veulent mettre en œuvre des ressources pour atteindre les objectifs fixés, – que ce soit dans une structure publique ou privée ou encore une organisation communautaire – ont leur place dans ce master, a insisté Paul Latortue. 

Les professeurs haïtiens et étrangers recrutés pour ce programme ont tous un doctorat. Le décor est planté. La mise en place s’organise. Autour de la table où ont pris place l’équipe académique  (Mgr Yves Marie Péan, le vice-recteur aux affaires académiques et scientifiques, à la recherche de Notre-Dame, le Dr Wismick Jean-Charles, le professeur Paul Latortue, le Dr Stephen Freedman, la vice-rectrice aux affaires administratives et financières, Mme Raymonde Dutreuil, le Dr Nancy Dubos) ce sont ces mots qui reviennent : curriculum, qualification des professeurs pour ce master, conditions d’admission, reconnaissance du diplôme pour ce programme international.

Cette formation se donnera à Port-au-Prince et aux Gonaïves. À la cité de l’Indépendance, ville natale de Latortue, un immeuble attend le MBA. 

« Il y a plus de quinze ans que je rêve d’avoir en Haïti un programme de MBA, un programme de formation idéale pour les gestionnaires et pour les managers publics, privés et aussi dans le domaine social. Ce rêve est né chez moi tandis que j’étais de 1995 à 2001 directeur exécutif de l’UCG », a souligné Latortue, féru d’expériences de terrain. Il  dit avoir travaillé avec cinq Premiers ministres en Haïti. 

Claude Bernard Sérant source le nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 712.432.7000 712.432.9945 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00