Accueil | Nouvelles | Haiti | Une prison de haute sécurité et standardisée inaugurée à Fort-Liberté

Une prison de haute sécurité et standardisée inaugurée à Fort-Liberté

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Coupe de ruban

La Direction de l’administration pénitentiaire a inauguré mercredi une prison civile pour homme dans la commune de Fort-Liberté Nord-Est. Cette geôle est en mesure d’accueillir entre 500 et 600 détenus. Construite sur une superficie de 2,852 mètres carrés, elle est équipée d’un système d’électrification constitué de panneaux solaires et d’inverters. Ce bâtiment possède également un dispositif lui permettant de s’approvisionner de manière autonome en eau potable.

« Cette prison répond parfaitement aux normes internationales », à en croire les responsables.  Ce bâtiment dispose d’un hôpital de soutien supporté par le projet « Health Trough Walls » financé par l’USAID. Le directeur général de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, précise que cette prison sera hautement sécurisée et recevra tous les condamnés de l’ancienne prison de Fort-Liberté.  Elle est aussi destinée à recevoir les condamnés de longue peine venant de la prison civile de la capitale, ajoute le patron de la PNH. 

Michel-Ange Gédéon explique que l’inauguration de la prison se trouve dans la droite ligne de consolidation de l’institution pénitentiaire. Selon M. Gédéon, il y a urgence d’avoir tant du côté de la justice que du côté de la police, des acteurs conscients d’une situation que nous avons provoquée. 

« La surpopulation carcérale est la conséquence de l’inaction de certains acteurs de la chaîne pénale qui ne se soucient pas de la liberté et du droit des citoyens », fustige Michel-Ange Gédéon. Il souligne que le délai de la loi pourrait aider à diminuer l’effet d’un univers carcéral pléthorique.  Le DG dit instruire les policiers afin qu'ils traitent les dossiers avec célérité pour ne pas être complice de cette forme de violation. Le haut état major dit s’atteler à la tâche durant son mandat pour améliorer la condition de vie des prisonniers.

La population  carcérale de cette nouvelle prison n'inclura que des condamnés. Ce bâtiment est financé à hauteur de 8 millions de dollars américains par le Bureau international des Affaires de stupéfiants et de l’application de la Loi (INL) à l’ambassade américaine. 

Pour sa part, le chargé d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis, Brian Shukan, révèle que  le problème de la surpopulation carcérale en Haïti représente un risque de santé tant pour la population carcérale que pour ceux qui vivent dans les zones avoisinantes. Briant Shukan rappelle qu’une  nation doit être jugée selon la manière dont elle traite les citoyens les plus démunis. « Personne ne peut prétendre connaître vraiment une nation avant d’avoir vu l’intérieur de ses prisons », a dit M. Shukan. 

Il signale que cette prison représente beaucoup plus qu’un espace de détention pour les prisonniers. Elle offre un environnement sécuritaire et humain favorisant la réhabilitation et la réinsertion.

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique profite de l'occasion pour rappeler que la prison doit être pour les  condamnés et non les détenus provisoires. Camille Édouard Junior raconte que cette construction traduit l’engagement du gouvernement haïtien à lutter contre la surpopulation carcérale. Il annonce la mise en place d’une Commission nationale sur la détention préventive prolongée. Cette commission aura une double mission, à savoir établir de manière définitive la liste de l’ensemble de la population carcérale haïtienne avec sa situation réelle et de programmer des audiences correctionnelles spéciales pour désengorger les prisons. Le ministre de la Justice salue ce projet de l’ambassade des États-Unis d’Amérique qui témoigne de la collaboration entre les deux gouvernements.  

L’autre prison civile de Fort-Liberté va continuer à accueillir les femmes et les personnes en détention préventive prolongée.  Cette prison est la deuxième construite par l’INL sur quatre prévues cette année. L’univers carcéral aura une augmentation de 1500 places respectant le standard international, informe Michel-Ange Gédéon. 

Michelson Césaire Source Le Nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0